Page 1 sur 12 1 2 3 11 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 111

Discussion: Pignon fixe

  1. #1
    Taï-Chi 3/4 est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    949

    Par défaut Pignon fixe

    Voilà, tout s'est soldé vendredi en fin d'après-midi. Je dis tout s'est soldé, mais c'est plutôt au plaisir de commencer. J'ai complété mon projet de me monter un vélo à pignon fixe. "Quoi, mais de quelle planète il vient celui-là?"

    Euh... vous ne connaissez-pas le pignon fixe? Bien c'est le principe d'un vélo de piste, lire de vélodrôme, avec seulement un pigon à l'arrière et un plateau à l'avant. La particularité est que le pignon est fixé au moyeu. En gros, quand la roue tourne, le moyeu tourne et le pédalier aussi. "Ainsi, il n'est plus possible de se laisser porter par sa roue libre?" C'est ça Alphonse.

    Et tout le plaisir qui commence: ralentir sa course sans toucher au frein, pédaler rond comme un cercle, ne plus perdre d'énergie investie à cause d'une roue libre, accélérer comme une fusée, presque plus d'entretien étant donnée l'absence de dérailleurs, des manettes de vitesses, des câbles et du frein arrière, etc. ... "D'ailleurs capitaine, en as-tu un frein?" Oui, oui Alphonse, un frein avant seulement. Quoique parfois plus dangeureux, c'est le frein plus efficace sur un vélo, car le mouvement de force va vers lui.

    Bref, le vélo à pigon fixe, quoique marginal, est littéralement la simplicité volontaire du vélo et je vous encourage à l'essayer. À ce sujet voici quelques liens Internet:

    http://www.fixedgeargallery.com/
    (des centaines de photos de vélos à pignon fixe et une myriade de liens)

    http://www.63xc.com/gregg/101_1.htm
    (l'abc de la conduite de ce type de vélo)

    http://sheldonbrown.com/fixed/index.html
    (l'incontournable et inimitable passionné de vélo Sheldon Brown et ses sites concernant le pignon fixe, il en possède d'ailleurs 17...)

    Au plaisir,

    3/4 fixé dans le moyeu

  2. #2
    Andy Lamarre est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    avril 2004
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Marinoni (Piste - Route - CLM)
    Localisation
    Ile des Soeurs
    Messages
    4 808

    Par défaut

    Le pignon fixe...........
    C'est la meilleure façon a apprendre a bien pédaller.

    Andy

  3. #3
    Ungarsdequebec est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    avril 2004
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Cannondale Synapse Carbone Compact SI
    Localisation
    Québec, s't'affaire! :-)
    Messages
    270

    Par défaut

    J'ai fait l'expérience du pignon fixe à Toronto il y a plusieurs années quand la roue libre de mon "Vélo Sport Courrier 12" a soudainement -et définitivement- coincé pour une raison mystérieuse. Si je me souviens bien, j'avais quand même gardé le dérailleur mais je ne suis pas certain. J'en garde un très bon souvenir. Toronto, c'est pas tellement côteux, c'était parfait pour un tel équipement. Attendre en équilibre sur le coin des rues que le feu passe au vert, c'était vraiment drôle C'Est probablement là que j'ai pris l'habitude de ne presque jamais arrêter de pédaler, même en descendant les côtes.
    Dernière modification par Ungarsdequebec ; 03/07/2006 à 14h58.

  4. #4
    Taï-Chi 3/4 est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    949

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ungarsdequebec
    J'ai fait l'expérience du pignon fixe à Toronto il y a plusieurs années ... C'Est probablement là que j'ai pris l'habitude de ne presque jamais arrêter de pédaler, même en descendant les côtes.
    Voilà une belle habitude qui augmente la performance en réinvestissant continuellement la puissance transmise au vélo, aucune perte; et en plus, le fait de pédaler en descente apporte plus de confort pour le reste de la randonnée. D'ailleurs, un bon exemple à la portée de plusieurs est de monter le Mont-Royal par la voie Camilien-Houde et de redescendre par le cimetière sans donner un seul coup de pédale. Ensuite, remontez la même voie. Moi j'en suis tout crispé, inconfortable. De son côté, faite le même trajet en pédalant toute la descente du cimetière. Ce pédalage continue garde réellement plus échauffé pour la prochaine montée!

    3/4 fixé

  5. #5
    Michel Gagnon est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    mai 2004
    Type de vélo
    Cyclotourisme
    Messages
    1 227

    Par défaut

    Moi j'avais essayé l'an dernier durant environ 1 mois. J'ai trouvé l'expérience intéressante ; j'ai aussi gagné en souplesse ainsi qu'en rapidité pour monter les côtes. Par contre, je n'ai jamais pu m'habituer à la façon de sauter les nids de poule. Ceci étant dit, j'ai arrêté pour quelques raisons :

    – Il me fallait un développement très petit (40/18 ou 40/19) pour être confortable et ne pas avoir mal aux genoux. Pas très rapide, par contre.

    – Je circule autour du mont Royal. Les rues ne sont pas très inclinées, mais ont tout de même un certain gradient. Je n'ai guère apprécié faire un sprint pour démarrer – en montant – au feu vert de l'avenue Stuart pour tourner à gauche sur le chemin de la Côte-Sainte-Catherine. Avec un vélo à vitesses, je pars plus rapidement que les autos, mais pas là.

    – J'en arrivais à choisir mon trajet en fonction des gradients plutôt qu'en fonction de son intérêt ou de ma destination. Bref, pas très touristique...

    – L'utilisation du pignon fixe me demandait plus de réflexion. Peut-être aurais-je dû persévérer, sauf qu'en même temps, je devais utiliser le tandem, la 3e roue et la remorque pour rouler avec les enfants, l'épicerie... Deux styles de conduite aux antipodes. Et convertir le train en vélo à pignon fixe ne serait vraiment pas une bonne idée.

    En somme, j'ai conclu que c'était un excellent exercice, mais je n'y ai pas trouvé d'agrément. Mais pour terminer de façon positive, je te suggère de consulter le site et le blog de Kent Peterson. Il a – entre autres – traversé à peu près la moitié des États-Unis sur un vélo à pignon fixe.

  6. #6
    Taï-Chi 3/4 est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    949

    Par défaut

    Effectivement Michel, le pignon fixe demande une adaptation au fait d'avoir un seul braquet à moduler efficacement. Certes, les départs sur les feux verts se font en danseuse, sinon, quelques mètres plus loin on sautillerait sur nos selles et l'on manquerait de développement.

    En continuant dans cette veine, je crois gagner au change. Le pignon fixe signifie plus aucun dérailleurs et manettes de vitesse à entretenir, une chaîne tout le temps droite qui transmet la puissance comme sur un vélo de piste. En plus, un frein de moins est fortement réaliste et réduit de nouveau l'entretien. Dire que certains n'en n'ont même pas, mais ça c'est une autre histoire...

    Pour terminer, je dis oui, trois fois oui au pignon fixe, et il faut l'essayer (!), tout en relativisant qu'il est opportun en terrain plat (soit 95% de Montréal et de ses environs), en milieu urbain et sur la piste.

    3/4 fixé

  7. #7
    defrag est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    août 2005
    Messages
    11 484

    Par défaut

    J'ai un projet semblable pour un vieux vélo. Comment as-tu procédé?
    Qui vend les pièces à Montréal pour ce genre de conversion?

  8. #8
    Michel Gagnon est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    mai 2004
    Type de vélo
    Cyclotourisme
    Messages
    1 227

    Par défaut

    Je te conseille de lire ces pages de Sheldon Brown.

    Essentiellement, j'avais un Raleigh 1970-1975 (à peu près) avec pattes horizontales, lequel était équipé d'une roue arrière dont le moyeu est à roue libre. La solution est alors assez simple :

    – enlever la roue libre ;
    – visser un pignon de piste (ça visse sur les mêmes filets que la roue libre);
    – comme contre-écrou, visser un second pignon ou encore une bague de serrage de jeu de pédalier;
    – enlever aussi le dérailleur arrière (très important, car il ne résisterait pas au contre-pédalage).

    J'avais limité la conversion à sa plus simple expression en conservant le dérailleur avant, mais en enlevant le dérailleur arrière et les câbles (figés dans la rouille). J'utilisais également le plateau intérieur d'un pédalier double typique de l'époque (52-40). J'avais aussi conservé les freins en remplaçant les câbles, bien sûr.

    Une mise en garde à propos des freins. S'il est toujours avantageux de conserver au moins un frein sur un vélo à pignon fixe avec moyeu de piste, il est essentiel de le conserver sur un moyeu ainsi converti. En effet, il est toujours possible que le pignon se dévisse si l'on exerce un freinage brusque par rétropédalage.

  9. #9
    defrag est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    août 2005
    Messages
    11 484

    Par défaut

    Mon cadre aussi est à pattes horizontales donc c'est ok de ce côté là.

    La bague de serrage c'est le lockring qu'on mentionne dans le site de Sheldon Brown? C'est assez pour barrer le mécanisme de la roue libre? On suggère dans le cas d'une conversion à partir d'une roue libre d'utiliser en plus une colle à base d'epoxy pour métal mais j'avoue que ça m'embête un peu de scrapper définitivement mon moyeu.

    Peut-être que je vais tout simplement acheter une nouvelle roue arrière avec moyeu fixe. Dans ce cas je me demande qui tient ce genre de pièces à Montréal et pourrait en faire l'assemblage. Je garderais la 42 en avant et j'utiliserais un pignon fixe de 16 ou 17 en arrière.

  10. #10
    Michel Gagnon est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    mai 2004
    Type de vélo
    Cyclotourisme
    Messages
    1 227

    Par défaut

    Si tu continues de freiner avec tes freins, il n'y a que lors de ralentissements que tu appliqueras un peu de pression vers l'arrière. Dans ce cas, une bague de serrage de pédalier ou même un second pignon sont amplement suffisants.

    Monte une ou deux petites côtes lors de tes premières sorties, puis resserre le second pignon ou la bague de serrage et le tour sera joué.

    Par contre, si tu décide de faire comme certains messagers de New York ou même de San Francisco et de monter un vélo sans freins, le moyeu de piste sera alors nécessaire.

Page 1 sur 12 1 2 3 11 ... DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •