Je ne ferai pas la morale à personne, toutefois, je vois ces propositions comme beaucoup plus à risque que d'habitude.

D'abord, on sait que le virus s'est propagé au Canada à la suite de retours de voyage. À un point tel que personne n'a trouvé le patient zéro au Canada: ils étaient tout simplement trop nombreux.

Par ailleurs, plus les groupes sont nombreux, plus les chances de préserver la distanciation physique diminue, avec ou sans masque (parce que les gouttelettes entrent pas seulement par les poumons, mais aussi par les yeux). C'est d'ailleurs, je crois, pourquoi les visières ont perdu la cote (à moins d'avoir des lunettes protectrices) parce que le transport aérien est facilité par le retour d'air sous la visière. En vacance, c'est difficile de rester seul, surtout à l'étranger, et si on fait le maximum pour se protéger, je ne peux avoir cette assurance de la part des autres. Cela explique d'aileurs probablement pourquoi nous avons une recrudescence des cas au Canada.

L'autre élément d'importance à considérer c'est qu'il y a un délai avant de voir l'étendue de la contagion; le virus prends 5 à 6 jours pour incuber, et générer sa contagion. Certains s'improvisent diagnosticiens en se disant "il(s) a(ont) l'air correct, donc ça devrait aller".

Alors sans nier la sécurité des moyens de transport, les points d'inspection (sauf la prise de température qui n'est pas vraiment révélatrice), les tests plus ou moins rapides pour donner des résultats (et une efficacité limitée tout de même) et les mesures sanitaires dans les resorts, je ne me sens pas suffisamment, personnellement, à l'abri.

Cela dit, lemondrouge, si tu y vas, prends des photos et partage! Je t'accompagnerai en pensée en espérant que tout ira bien!