Page 2 sur 2 PremièrePremière 1 2
Affichage des résultats 11 à 18 sur 18

Discussion: Comment ça va?

  1. #11
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    4 704

    Par défaut

    Fin février, j’ai annulé tous mes projets de vacances, cancellé les réservations, j’avais du travail par dessus la tête jusqu’en juillet. Le 13 mars, tous les contrats étaient annulés, on a fermé la place. En 15 jours, on est passé de 60 heures semaine à 0. Et si on passe au travers, on reviendra lentement au boulot d’ici 2022, pas avant, du moins pas dans ce qu’on connaît et sait faire les yeux fermés.

    Je me suis donc retrouvé comme en préretraite mais avec zéro planification. Disons que j’étais perdu les premières semaines. Puis j’ai réussi à me blesser vers la fin avril, rien de bien grave mais juste assez pour être incapable de tenir sur un vélo plus de 3 minutes. Heureusement que j’ai bien d’autres choses dans ma vie!

    Donc mai, juin et juillet tranquilles: famille, rénos, course à pied, ce genre de belle choses. Avec août, le vélo est s’est ajouté en prime: j’ai recommencé à pédaler samedi dernier, un premier 30 suivi d’un 50 le lendemain, ce sera sans doute 80 demain, bref, ça commence à bien aller!

  2. #12
    Date d'inscription
    juillet 2005
    Messages
    5 413

    Par défaut

    Citation Envoyé par JiMCi Voir le message
    Fin février, j’ai annulé tous mes projets de vacances, cancellé les réservations, j’avais du travail par dessus la tête jusqu’en juillet. Le 13 mars, tous les contrats étaient annulés, on a fermé la place. En 15 jours, on est passé de 60 heures semaine à 0. Et si on passe au travers, on reviendra lentement au boulot d’ici 2022, pas avant, du moins pas dans ce qu’on connaît et sait faire les yeux fermés.

    Je me suis donc retrouvé comme en préretraite mais avec zéro planification. Disons que j’étais perdu les premières semaines. Puis j’ai réussi à me blesser vers la fin avril, rien de bien grave mais juste assez pour être incapable de tenir sur un vélo plus de 3 minutes. Heureusement que j’ai bien d’autres choses dans ma vie!

    Donc mai, juin et juillet tranquilles: famille, rénos, course à pied, ce genre de belle choses. Avec août, le vélo est s’est ajouté en prime: j’ai recommencé à pédaler samedi dernier, un premier 30 suivi d’un 50 le lendemain, ce sera sans doute 80 demain, bref, ça commence à bien aller!
    Effectivement, tu présentes bien la réalité de beaucoup.

    Je trouve ton point sur avoir d'autres choses à faire. Il y a été un temps ou tout ce que je faisais c'était vélo-boulot-dodo, et après la déprime du Paris-Brest-Paris, je suis passé au course-boulot-dodo, et la blessure au pied m'a vraiment mené à davantage de retour sur moi-même.

    Ces dernières années, j'ai essayé de me lancer dans d'autres choses, comme apprendre à programmer en Python. Ça n'a pas collé, bien que je reste intéressé. Depuis moins d'un an, je me suis intéressé aux synthétiseurs modulaires, et j'ai commencé à m'équiper progressivement. Je me rends compte que j'aime beaucoup faire de la soudure électronique; monter des composantes comme les résistances, les condensateurs, etc. et ensuite les utiliser, cela me donne un petit plus agréable. Ma chaine audio, je l'ai construite pratiquement complètement par moi-même (sans m'intéresser aux règles de conception). Mais on peut pas que faire ça, sinon, y aura pas de place pour l'utilisateur... Par contre, triturer des sons, avec plus ou moins de planification, en improvisant beaucoup, ça alimente le sentiment de découverte. C'est pas nécessairement joli, mais c'est pas mal.

    La variété, c'est important.

  3. #13
    Date d'inscription
    avril 2015
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Sears, mais on est de plus en plus ouvert aux autres marques.
    Localisation
    St-Émile
    Messages
    478

    Par défaut

    Pour ma part, je suis encore en télétravail. Cette réalité ne m'était pas inconnue, mon employeur nous a toujours encouragé à travailler de la maison. J'allais au bureau pour faire me botter le cul à faire du vélo à tous les jours.

    La COVID a changé nos habitudes et nos comportements. Il y avait la vie avant la COVID et il y a la vie pendant et après.

    Pour le vélo, je ne sais pas comment je me suis ramassé avec plus de 13 000 km à date en 2020 (en fait, oui je le sais, mais c'est pas la meilleure idée du siècle... j'en parlerai un de ces 4 dans un post).

    L'hiver dernier, j'ai fait l'acquisition d'un TACX Flux2. Très belle bébelle pour voir à quel point pousser du wattage ce n'est pas si évident. Je suis content de mon beau FTP . Aussi, le trainer me permet de rouler quand il pleut ou ça ne me tente pas d'aller cuire au soleil par 40 degrés.

  4. #14
    Date d'inscription
    février 2005
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Marinoni de route, un "Fausto Coppi" au musée, un Cannondale VTT
    Localisation
    Boucherville-sur-Mer & 127.0.0.1
    Messages
    4 512

    Par défaut confinament

    Également, télétravail pour moi.

    La fin de session nous a amené à un engagement de toutes nos ressources et surtout personnel pour que la session d'hiver se termine dans les meilleures des conditions. Je pense que le tout s'est assez bien déroulé dans les circonstances. Un peu, pas mal même d'appréhension pour la rentrée...

    Sport, un ride de vélo au moins une fois par semaine avec frérot. Moi qui avait abandonné cette pratique, depuis une quinzaine d'années, mon vélo ne me servait qu'au vélo-boulot pratiquement, ou comme disent les français et probablement les plateaupithèques (cela dit en toute gentillesse), en vélotaf. Je découvre des routes impeccables, sur cet aspect faisant de Montréal quasiment une zone sinistrée et, sauf de rares exceptions des automobilistes et même des conducteurs de f-150 des plus courtois.

    Mais je m'ennuie tout de même des monts Washington et Lafayette, de Algonquin Peak et de Marcy, de Mansfield et de Camel Hump, de Bigelow et du Katahdin.

    Je viens de terminer le dernier Stephen King, "The Instutute", égal à lui-même, c'est à dire excellent.

    Pis faut que je réapprenne l'italien, Venise et les Dolomites, ou encore l'île de Skye (ici c'est mon gaëlique!) nous attendent pour la marche quelque part dans un futur pas trop lointain, souhaitons-le.
    Dernière modification par lesagep ; 11/08/2020 à 07h54.

  5. #15
    Date d'inscription
    juin 2006
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Velo-Sport Lovell 1987, 2 Marinonis et plusieurs vieux vélos
    Localisation
    Longueuil
    Messages
    4 387

    Par défaut

    De mon côté, c'est bizarre.

    J'ai roulé plus en mars, avril et mai qu'en juin et juillet. Et j'ai fait un seul 80 kms, le reste étant moins de 55 kms, souvent 25-30 kms. J'ai rouilé beaucoup moins depuis que la grande chaleur a débuté en mai. Je ne me sens pas très en forme et ça me prend une éternité à mettre mes notes de cours à jour pour le trimestre d'automne. Peut-être à cause de la chaleur et du beau temps. Ça m'empêche de me concentrer et la chaleur m'épuise assez vite.

    Et il faut que je teste Zoom comme enseignant (ça va bien quand je me connecte à un invitation mais là il faut que j'apprenne à inviter mes étudiants et à leur diffuser mon matériel.). Je ne sais pas si mes notes de cours seront fournies aux étudiants en version électronique ou papier. En format électronique, il y a risque de piratage pour un de mes cours, bâti avec mon matériel et dont aucune autre université n'a d'équivalent.

    Finalement, je suis de plus en plus impliqué dans mon organisme professionnel et j'ai des vidéoconférences à chaque semaine. Ça casse quelques de vélo.

    Et, par-dessus tout ça, je prends mal le décès de Lorraine (Le Pingouin). J'espérais rouler un peu avec elle cet été... Je croyais qu'il lui restait encore au moins 5 à 10 ans à vivre...

  6. #16
    Date d'inscription
    juillet 2005
    Messages
    5 413

    Par défaut

    Citation Envoyé par BrunoG Voir le message
    De mon côté, c'est bizarre.

    J'ai roulé plus en mars, avril et mai qu'en juin et juillet. Et j'ai fait un seul 80 kms, le reste étant moins de 55 kms, souvent 25-30 kms. J'ai rouilé beaucoup moins depuis que la grande chaleur a débuté en mai. Je ne me sens pas très en forme et ça me prend une éternité à mettre mes notes de cours à jour pour le trimestre d'automne. Peut-être à cause de la chaleur et du beau temps. Ça m'empêche de me concentrer et la chaleur m'épuise assez vite.

    Et il faut que je teste Zoom comme enseignant (ça va bien quand je me connecte à un invitation mais là il faut que j'apprenne à inviter mes étudiants et à leur diffuser mon matériel.). Je ne sais pas si mes notes de cours seront fournies aux étudiants en version électronique ou papier. En format électronique, il y a risque de piratage pour un de mes cours, bâti avec mon matériel et dont aucune autre université n'a d'équivalent.

    Finalement, je suis de plus en plus impliqué dans mon organisme professionnel et j'ai des vidéoconférences à chaque semaine. Ça casse quelques de vélo.

    Et, par-dessus tout ça, je prends mal le décès de Lorraine (Le Pingouin). J'espérais rouler un peu avec elle cet été... Je croyais qu'il lui restait encore au moins 5 à 10 ans à vivre...
    Ouais. Les décès... Plus nous vieillirons, plus nous rencontreront de ces décès, comme des ombres intruses, importunes infusions s'ajoutant aux vivants. De nouveaux espaces qui se créent autour de nous, là où nous nous appuyions naïvement, un peu nonchalamment.

    J'ai perdu Choupi, une pinson mandarin, vendredi dernier. Compagne valeureuse (elle est certainement devenue musicalement et courageusement éclectique avec les bruits qui sortent de mes haut-parleurs), j'ai du l'exiler en Euthanasie, après 8 ans de vie commune. Le Cancer, voyez-vous ça existe même chez les plus petites... Je l'entends un peu partout dans mon appartement minuscule, et me surprends 3 ou 4 fois par jour à saluer une image que je suis seul à voir.

    Mais voilà: j'ai une famille de mésanges minuscules qui nichent à hauteur de la fenêtre de ma chambre, dont les ventres avides me secouent de ma torpeur.

    On se voit offrir des vies alors que d'autres nous échappent, et tournant le dos, en foisonnent d'autres...

  7. #17
    Date d'inscription
    juillet 2005
    Messages
    5 413

    Par défaut

    Citation Envoyé par M914 Voir le message
    Pour ma part, je suis encore en télétravail. Cette réalité ne m'était pas inconnue, mon employeur nous a toujours encouragé à travailler de la maison. J'allais au bureau pour faire me botter le cul à faire du vélo à tous les jours.

    La COVID a changé nos habitudes et nos comportements. Il y avait la vie avant la COVID et il y a la vie pendant et après.

    Pour le vélo, je ne sais pas comment je me suis ramassé avec plus de 13 000 km à date en 2020 (en fait, oui je le sais, mais c'est pas la meilleure idée du siècle... j'en parlerai un de ces 4 dans un post).

    L'hiver dernier, j'ai fait l'acquisition d'un TACX Flux2. Très belle bébelle pour voir à quel point pousser du wattage ce n'est pas si évident. Je suis content de mon beau FTP . Aussi, le trainer me permet de rouler quand il pleut ou ça ne me tente pas d'aller cuire au soleil par 40 degrés.
    Impressionant! Bravo! On ne peut que se découvrir face à la contrainte! C'est parfois en ces circonstances qu'on trouve le meilleur de nous-même!

  8. #18
    Date d'inscription
    juillet 2005
    Messages
    5 413

    Par défaut

    Citation Envoyé par lesagep Voir le message
    Également, télétravail pour moi.

    La fin de session nous a amené à un engagement de toutes nos ressources et surtout personnel pour que la session d'hiver se termine dans les meilleures des conditions. Je pense que le tout s'est assez bien déroulé dans les circonstances. Un peu, pas mal même d'appréhension pour la rentrée...

    Sport, un ride de vélo au moins une fois par semaine avec frérot. Moi qui avait abandonné cette pratique, depuis une quinzaine d'années, mon vélo ne me servait qu'au vélo-boulot pratiquement, ou comme disent les français et probablement les plateaupithèques (cela dit en toute gentillesse), en vélotaf. Je découvre des routes impeccables, sur cet aspect faisant de Montréal quasiment une zone sinistrée et, sauf de rares exceptions des automobilistes et même des conducteurs de f-150 des plus courtois.

    Mais je m'ennuie tout de même des monts Washington et Lafayette, de Algonquin Peak et de Marcy, de Mansfield et de Camel Hump, de Bigelow et du Katahdin.

    Je viens de terminer le dernier Stephen King, "The Instutute", égal à lui-même, c'est à dire excellent.

    Pis faut que je réapprenne l'italien, Venise et les Dolomites, ou encore l'île de Skye (ici c'est mon gaëlique!) nous attendent pour la marche quelque part dans un futur pas trop lointain, souhaitons-le.
    Des lieux avec des appels d'airs...

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •