Page 1 sur 3 1 2 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 30

Discussion: Le fameux "choc nerveux" des automobilistes qui viennent de frapper un cycliste

  1. #1
    Date d'inscription
    juin 2011
    Marque de vélo
    Specialized Tarmac
    Localisation
    Mtl
    Messages
    1 627

    Par défaut Le fameux "choc nerveux" des automobilistes qui viennent de frapper un cycliste

    Exemple: "Toujours selon le SPAL, l’automobiliste a lui aussi dû recevoir des soins pour traiter un choc nerveux. Ni l’alcool ni la vitesse ne seraient en cause. L’enquête se poursuit pour déterminer les circonstances précises ayant mené au drame."

    Mais bon c'est ainsi à tous les jours. J'avoue que ça m'agresse. Dans les faits, c'est un peu comme mentionner que le cycliste qui vient de se faire passer dessus par un camion "ne portait pas de casque". Celle-là heureusement on l'entend de moins en moins.

    Est-ce que les journaux pourraient cesser d'alléger la part de responsabilité du chauffeur en disant qu'il est parti à l'hôpital pour un choc nerveux, de la même façon qu'ils ont cessés d'ajouter à la supposée culpabilité du cycliste alors qu'ils mentionnaient qu'il ne portait pas le casque? Qui avait fait de la pression pour que cette façon de rapporter les faits cesse? Vélo-Québec?

    Le choc nerveux je ne le nie pas, mais ça n'a aucune commune mesure avec se faire rentrer dedans par une voiture. C'est un peu comme si les journaux se sentait obligés de rapporter que "et la collision avec le vélo a causé des dommages esthétiques importants à l'aile gauche de la voiture, et le conducteur de surcroît a dû reporter à plus tard dans la semaine son rendez-vous chez le coiffeur."

  2. #2
    Date d'inscription
    juin 2011
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Norco Search
    Localisation
    L'Acadie
    Messages
    606

    Par défaut

    Et, ça c'est quand l'article ne précise pas que le conducteur du véhicule moteur n'a pas subi de blessures !!!!!

    J'attends encore le premier automobiliste blessé par un cycliste ou un piéton. Parce qu'il ne faut pas oublier que les piétons font partie des mêmes victimes.

    Rien de plus frustrant que de voir des commentaires sur la responsabilité d'une dame de 70 ans qui se fait rentrer dedans par une conducteur de 10 roues qui effectuait un virage à gauche ou à droite.
    Dernière modification par Carpediem ; 24/07/2020 à 08h04.

  3. #3
    Date d'inscription
    avril 2013
    Type de vélo
    Cyclotourisme
    Marque de vélo
    DeVinci Leo SL Ultegra
    Localisation
    Près Vaudreuil-Dorion
    Messages
    2 105

    Par défaut

    La "maudite " mentalité que le "char" était à sa place contrairement aux autres usagers.

  4. #4
    Date d'inscription
    juillet 2005
    Messages
    5 413

    Par défaut

    Je peux me tromper, mais je pense que ces articles, qui sont généralement très courts, sont probablement écrits à partir de canevas auxquels on ajoute des détails. Ça épargne du temps, surtout qu'ils sont probablement faits par des gens qui sont en début de carrière, et donc, en formation, alors que les plus seniors font du journalisme plus engagé, ailleurs qu'aux faits divers.

    Personnellement, je pense que c'est une bonne chose qu'un "choc nerveux" soit rapporté, parce que ça montre le coût additionnel à l'accident. Le cycliste est la première victime, mais le conducteur n'est pas en reste et devra vivre avec ça probablement pour le reste de ces jours. Le conducteur, est une victime collatérale de l'événement, et sans enlever la responsabilité morale, l'impact risque d'être significatif tant pour lui que ces proches.

    Je dit tout cela sans vouloir dénigrer les réactions postées ici. La présentation dans les média demeure une frustration à mon point de vue (comme cet article du chauffeur de camion qui n'a pas été blessé après avoir heurté cette cycliste); cela semble ridicule, soit parce qu'il manque de détails ou par manque de mots (ie: effort) de la part du rapporteur. Cela laisse planer de la spéculation de la part de l'audience, alimente des théories du complot et finalement, un travail botché va générer plus de troubles parce qu'il informe bien mal.

    Reste que cela devrait tous nous porter à demeurer prudents.

  5. #5
    Date d'inscription
    mars 2012
    Type de vélo
    Route
    Localisation
    Québec
    Messages
    589

    Par défaut

    Je pensais exactement la même chose en lisant cet article. Et c'est non sans rappeler un autre article actuellement dans les journaux où un enfant de 8 ans est décédé sous les roues d'une auto à une intersection " La conductrice âgée de 34 ans et une passagère s’en sont sorties indemnes physiquement. ". Quand on lit, on a l'impression de lire l'évidence même.

    J'ai toujours l'impression qu'on essait de déresponsabiliser le conducteur. Je pense que la frustation ressenti en lisant nous ramène à notre vulnérabilité en tant que cycliste et à l'impunité automobiliste généralisée dans des cas semblables. Et peut-être l'absence d'un coupable à qui on pourrait taper sur la tête. Quoique la vie est probablement moins tranchée au couteau que noir/blanc, coupable/victime et des accidents bêtes mais dramatiques ça arrive.

    Journalistequement parlant, comme Felizcat le mentionne, je pense qu'il est attendu qu'on décrive un peu ce qui est arrivé avec tout le monde. Je travaille dans un hopital de trauma et je peux vous assurer que des accidents auto-piétons on en voit des tonnes et on voit aussi les conducteurs bien que les principaux blessés soit ceux qui ne sont pas entourés d'une cage de protection métallique. Sans mention de ce qui arrive, on spécule.

    Pour moi le fameux choc nerveux, ça veut dire que les policiers ont dit aux journalistes que le conducteur était indemne et qu'on l'a mis dans l'ambulance pareil. Le choc nerveux comme on lit souvent est un terme médical qui n'existe que dans les journaux et il n'y a certainement pas de "traitement" médical en aigu sauf un petit anxiolytique et une tappe dans le dos.

  6. #6
    Date d'inscription
    juin 2011
    Marque de vélo
    Specialized Tarmac
    Localisation
    Mtl
    Messages
    1 627

    Par défaut

    Citation Envoyé par PSO Voir le message

    Pour moi le fameux choc nerveux, ça veut dire que les policiers ont dit aux journalistes que le conducteur était indemne et qu'on l'a mis dans l'ambulance pareil. Le choc nerveux comme on lit souvent est un terme médical qui n'existe que dans les journaux et il n'y a certainement pas de "traitement" médical en aigu sauf un petit anxiolytique et une tappe dans le dos.
    oui l'idée je crois c'est de ne pas immédiatement laisser repartir au volant de sa voiture la personne qui vient d'écraser un cycliste. Trop d'adrénaline, trop de "tourments" mentaux.

    Mais est-ce qu'on rapporte le "choc nerveux" du cycliste lorsque celui-ci survit? Je suis pas mal certain qu'il est 100x plus important que celui de l'automobiliste, et qu'il perdurera 100x plus longtemps.

    Comme dit PSO rapporter les faits ainsi constitue une sorte de dé-responsabilisation de l'automobiliste de la part de la presse. Une façon de dire que les deux partis ont été affecté par l'accident, cela même si le/la cycliste est mort/e. Plutôt irrespectueux...

    (et je suis souvent en voiture à Montréal, et j'ai eu à ce titre plusieurs "close-calls" avec des vélos et piétons)

  7. #7
    Date d'inscription
    juillet 2005
    Messages
    5 413

    Par défaut

    Citation Envoyé par shtrob Voir le message
    oui l'idée je crois c'est de ne pas immédiatement laisser repartir au volant de sa voiture la personne qui vient d'écraser un cycliste. Trop d'adrénaline, trop de "tourments" mentaux.

    Mais est-ce qu'on rapporte le "choc nerveux" du cycliste lorsque celui-ci survit? Je suis pas mal certain qu'il est 100x plus important que celui de l'automobiliste, et qu'il perdurera 100x plus longtemps.

    Comme dit PSO rapporter les faits ainsi constitue une sorte de dé-responsabilisation de l'automobiliste de la part de la presse. Une façon de dire que les deux partis ont été affecté par l'accident, cela même si le/la cycliste est mort/e. Plutôt irrespectueux...

    (et je suis souvent en voiture à Montréal, et j'ai eu à ce titre plusieurs "close-calls" avec des vélos et piétons)
    L'impact du trauma psychologique varie selon les individus, leur résilience, leurs expériences passées avec des traumas précédents relativement semblables et la façon avec laquelle ils ont récupérés de leurs expériences passées. Ainsi, un témoin d'un accident peut avoir besoin de davantage de soutien psychologique que la victime elle-même. La gravité du trauma n'a parfois pas d'incidence. Cela explique que des personnes ayant été au volant d'un véhicule en cause lors d'un accident peut être traumatisé. Mais là aussi, l'effet peut n'apparaître que plus tard.

    Et effectivement, les gens peuvent ressentir un choc, vivre du déni, de la détresse, de la résignation, mais pas toujours dans cet ordre; chaque personne aura une réaction bien personnelle de réagir, et les effets varient aussi beaucoup d'une personne à l'autre (cauchemars avec terreurs nocturnes, flashback inopinés et inattendus de jour comme de nuit, maux de tête, confusion, etc.) et les méthodes de résolution varient elles aussi (prescription inappropriées, prise d'alcool ou de drogues augmentées significativement pour contrer les symptômes du trauma), l'isolement, les crises de colère ou de panique, et parfois un acting out de violence envers soi ou les autres, menant parfois au suicide.

    De plus le trauma psychologique n'est pas nécessairement relié à l'incident (la collision) qu'avec la réalisation de ce qui est perdu ou affecté suite à l'incident.

    Enfin, les effets d'un trauma psychologique peuvent se manifester que des années plus tard, souvent à la date d'anniversaire de l'incident traumatique (1 an, 5 ans, 10 ans plus tard).

    La majorité (env. 95%) des personnes ayant un trauma psychologique récupèrent généralement dans les 9 mois suivants l'incident, de façon naturelle. Les 5% restants auront un syndrome de stress post-traumatique.

    La question du trauma est complexe, parce que chaque choc sur chaque partie du corps correspond à un trauma, et un trauma psychologique peut être attaché à chacun des sites de ces chocs.

    Ce film, Sans peur, est une bonne représentation de la vie de survivants de trauma, et cela s'applique à bien des personnes l'ayant expérimenté, qu'ils aient été victimes ou témoins ou la cause involontaire.

  8. #8
    Date d'inscription
    février 2005
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Marinoni de route, un "Fausto Coppi" au musée, un Cannondale VTT
    Localisation
    Boucherville-sur-Mer & 127.0.0.1
    Messages
    4 512

    Par défaut J'ajouterais

    Comme consulter son téléphone (les osties de texto) est une plaie et constitue une infraction pénale (et non criminelle comme l'alcool), je me demande toujours si des policiers peuvent réquisitionner ledit appareil pour vérification. Je ne serais pas surpris que cette situation soit en cause, par du tout surpris. Peut-être qu'ici un(e) criminaliste pourrait nous éclairer.

    Reste que criminaliser l'acte m'apparait de convenance, c'est pas croyable le nombre de personnes sur leur téléphone alors qu'ils sont au volant. Je ne parle pas des mains libres sur la ligne téléphonique comme dans les autos récentes, je parle de consulter FB, la messagerie et toutes ces choses si importantes à leurs yeux.

  9. #9
    Date d'inscription
    juillet 2005
    Messages
    5 413

    Par défaut

    Citation Envoyé par lesagep Voir le message
    Comme consulter son téléphone (les osties de texto) est une plaie et constitue une infraction pénale (et non criminelle comme l'alcool), je me demande toujours si des policiers peuvent réquisitionner ledit appareil pour vérification. Je ne serais pas surpris que cette situation soit en cause, par du tout surpris. Peut-être qu'ici un(e) criminaliste pourrait nous éclairer.

    Reste que criminaliser l'acte m'apparait de convenance, c'est pas croyable le nombre de personnes sur leur téléphone alors qu'ils sont au volant. Je ne parle pas des mains libres sur la ligne téléphonique comme dans les autos récentes, je parle de consulter FB, la messagerie et toutes ces choses si importantes à leurs yeux.
    Mais y a pas que le téléphone... Il y en a qui se rasent la tête, se font les faux-cils, ou lisent des bandes-dessinées. Vous devriez marcher sur le pont JC des fois. Seriez surpris...

  10. #10
    Date d'inscription
    juin 2006
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Velo-Sport Lovell 1987, 2 Marinonis et plusieurs vieux vélos
    Localisation
    Longueuil
    Messages
    4 387

    Par défaut

    Selon Charles Savoie Leblanc, sur Facebook, voici ce qui s'est passé :« Les feux piétons auraient été activés. Un char aurait arrêté pour le laisser passer. Pis la mercedes qui suivait pour pas lui rentrer dans le cul aurait doublé la Civic pcq qu'elle s'en venait trop vite d'après les témoins..... La roue avant est a environ 40 pieds du passage dans l'herbe»

    Dans ce cas, ce serait clairement une faute très grave du conducteur de la Mercedes, soit une conduite dangereuse (vitesse trop élevée + omission de s'arrêter au passage piétonnier) ayant causé la mort. Contrairement à ce que laisse entendre l'article de journal, l'accident ne se serait pas passé à l'intersection Jacques-Cartier / Ste Hélène mais environ 150 mètres à l'Est, là où il y a un passage piétonnier permettant de relier deux pistes cyclables en traversant le boulevard Jacques-Cartier. Aucune excuse possible pour l'automobiliste.

    Mais je subodore un problème que j'aperçois de temps en temps: les automobilistes ne se tiennent pas à jour quand le Code de la sécurité routière est modifié. Il y a plusieurs années, il a été décidé que le signe sur fond blanc indiquant un passage piétonnier n'était non pas un simple indicateur de la présence d'un tel passage mais plutôt un arrêt obligatoitre quand un piéton désire s'engager dans le passage. J'ai à plusiuers reprises observé des automobilistes qui passent tout droit quand un piéton attend pour traverser. Et je ne suis pas certain que cette technicalité soit bien couverte par les cours et examens de conduite. C'est peut-être pour ça qu'on voit souvent en-dessous du panneau un petit panneau avec un marteau et un montant d'argent.

    Dans ce cas-ci, je crois qu'il n'est pas venu à l'idée du chauffeur de la Mercedes que la Civic était peut-être arrêtée pour laisser passer un piéton ou cycliste dans le passage piétonnier. Pour lui, la Civic devait être une nuisance à contourner ua plus vite. Oui, je crois que le chauffeur est traumatisé d'avoir tué quelqu'un, et surtout de l'avoir tué en commetant une infaction dangereuse...5 minutes avant l'accident, l,automobiliste était une personne normale, 1 minute après, il était un criminel ayant causé la mort...

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •