Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion: Jeunes et éducation physique

  1. #1
    Date d'inscription
    septembre 2015
    Messages
    437

    Par défaut Jeunes et éducation physique

    Que de souvenirs ce fameux test de VO2 Max à traverser à plusieurs reprises le gymnase de l'école jusqu'à l'épuisement...

    Un dossier intéressant dans La Presse de ce matin sur le manque d'activité physique chez les jeunes jusqu'au niveau du CÉGEP. Et, surtout, sur la façon de réaliser la quadrature du cercle dans des curriculums scolaires complètement éclatés. Et où il y peu de place pour l'éducation physique et où ce fut un paquet de troubles pour y insérer un petit cours hautement nécessaire sur l'économie et les finances personnelles.

    Santé des jeunes: «On s'en va vers une catastrophe» | Gabriel Béland | Santé

    On s'inquiète avec justesse dans l'article principal de la situation, on blâme par la bande Pierre, Jean et Jacques ainsi que l'attitude de la jeune génération, mais pas vraiment de solutions pour revaloriser l'éducation physique auprès des jeunes (même pas les fameux cubes d'énergie).

    Je présume que la sortie de la FEEPEQ n'est pas étrangère à l'annonce plus tôt cette semaine d'un certain réinvestissement en éducation au cours des prochaines années. Ou de cette initiative pour réinventer l'école québécoise avec l'aide du secteur privé.

    Après les résultats décevant de la réforme scolaire du début des années 2000 et des ressources financières qui n'iront pas en s'accroissant, je présume qu'il faudra se poser enfin la question sur où commence et où s'arrête le rôle et mandat de l'école primaire et secondaire d'aujourd'hui.

    S'agit-il de savoir bien compter, pouvoir gérer un budget personnel et son crédit, bien écrire, être bilingue, être capable de faire la différence entre la gauche et la droite politique quand vient le temps de voter, identifier facilement la capitale du Canada, avoir un VO2 Max dans la moyenne en fonction du groupe d'âge, apprendre les rudiments de base de la musique, comprendre pourquoi l'eau bouille à 100 degrés Celcius, découvrir pourquoi le temps est relatifs, etc...? Et, quel devrait être l'ordre des priorités dans tout ça?

    Pour ce qui est de la pratique de l'activité physique, l'école à définitivement un rôle à jouer. Or, si les jeunes comme les adultes sont de plus en plus confrontés à des messages sociaux, médiatiques et publicitaires à l'effet qu'il faille être équipé du nec plus ultra pour faire du vélo, de la course à pied et enfiler dès le début de l'âge adulte les compétitions, les triathlons, les marathons ou les cyclosportives pour simplement se tenir en forme, on peut comprendre qu'ils seront peu motivés à sortir de la sédentarité, du moins jusqu'à ce qu'un médecin leur dise qu'ils n'ont plus le choix de bouger à cause de problèmes de santé chroniques. L'accomplissement de défis sportifs pour y arriver, ça fonctionne pour certains. Mais pas pour d'autres à cause de considérations personnelles, professionnelles ou financières.

    Il faut un juste milieu et l'apport de tous et chacun. Pas seulement de l'école.

    On est bien loin de l'époque du vrai programme de Participaction... Pas la version édulcorée remise sur pied il y a quelques années.
    Dernière modification par BobBarker75 ; 31/03/2017 à 12h10.

  2. #2
    Date d'inscription
    avril 2013
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Cervélo S3 2014 & Spec Amira Expert 2014 et chacun Crux 2015
    Localisation
    rive-sud de Montréal
    Messages
    1 614

    Par défaut

    Bon article et en même temps c'est fou car je ne connais que peu de jeunes inactifs dans mon entourage. Autant au travail qu'à la maison.

    Les enfants que je connais sont très actifs physiquement. Ils jouent au soccer, hockey, dans la rue, etc. Je les vois partir plusieurs fois semaines pour "jouer". Ils sont dehors souvent. Mais vrai que des fois tu te promènes dans des quartiers par de belles journées et il n'y a pas un âme dehors!

    "Dans mon temps", nous avions des cours de gym obligatoires autant au primaire qu'au secondaire. Pas toujours le fun j'avoue mais important. Surtout si à la maison l'enfant était plus tranquille.

    Et il faut dire que l'influence des parents doit y être pour beaucoup aussi. Chez nous on bouge beaucoup, mes voisins tout autour aussi. Tout le monde est actif, voir trop je pense. hihi

    Donc l'école a une bonne part à faire, mais à la maison aussi. Faut pas toujours transférer nos responsabilités à autrui.

    Si tout le monde s'écrase en arrivant du boulot et se bourre et pitonne, le problème effectivement sera très sérieux. L'être humain ne doit pas être fait juste pour ne rien faire. Vive les bidules électroniques qui nous rendent la vie facile, si... mais il y a l'autre côté de la médaille aussi.

    Avant-hier j'étais épuisée (je suis pognée avec un ulcère d'estomac et on est en attente pour passer une endoscopie).Donc je dors peu et je dois travailler. De retour du boulot, mon seul souhait est aller dormir. Mais j'ai quand même embarqué sur le trainer et j'ai fait ce qui était à faire, moins longtemps que le programme prévu mais fait. Ca aurait été tellement plus simple de dire...d'la m....e, je m'écase sur le sofa. mais non... On se couchera plus tôt, c'est tout. Mais le gym est important dans une vie. Il faut trouver un équilibre dans tous les sphères de notre vie.

  3. #3
    Date d'inscription
    août 2015
    Messages
    810

    Par défaut

    Le problème du sport à l'école, c'est qu'ils n'apprennent pas à aimer le sport. Ils comparent les élèves un avec l'autre et leur font faire des tests qui peut classer un élève bon et un pas bon. C'est ouvert, tout le monde le sait et y'a pas de secret.

    Les périodes de sport, ça devrait juste "lets go on fait un sport, aucun test physique, faite-vous du fun!".

    Pour avoir été 5'10" 230lbs au secondaire, je vous garanti que y'avait rien de le fun d'aller au cours de sport. C'était la honte. Ah et quand c'est la piscine obligatoire. J'avais de la misère à me regarder en "chest" moi même, pi faudrait que j'aille nager avec ma classe ? C'est être aveugle que de croire qu'on est tout amis à l'école et que y'a pas d'intimidation. Le cours de sport en était une bonne source.

    Maintenant je suis à 195lbs. Pourquoi ? Je fais du sport pour le fun, j'ai du fun à aller faire du sport. Je me fais pas ridiculiser parce que je suis moins en forme qu'un autre.

  4. #4
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Marque de vélo
    Cervelo R3, Roubaix
    Localisation
    Mont-Royal
    Messages
    383

    Par défaut

    Je crois que la tendance change. De plus en plus d'écoles publiques et privées offrent les profils sports pour attirer les etudiants . Mon fils en secondaire 1 a de l'éducation physique 5 jours sur 6. Ils changent de sports à chaque 3 semaines pour exposés à plusieurs différents sports (présentement ping pong et course). Ce que je trouve excellent avec la tendance d'hyper spécialisation des jeunes sportifs.

  5. #5
    Date d'inscription
    juin 2013
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Guru Praemio R
    Localisation
    La banlieu propre
    Messages
    605

    Par défaut

    Étant dans le domaine de la science de l'activité physique on en parle beaucoup dans nos cours.

    Faut savoir que le Canada suit de très près les USA au niveau de l'augmentation du taux d'inactivité, d'embonpoint et d'obésité chez les jeunes. Cependant nous avons de la chance au Québec, parce que selon les statistiques, les populations vivant proche des océans sont en général moins pire que les populations au centre du pays.

    Ceci étant dit, l'augmentation continue et ça reste un problème majeur. Les enfants en surpoids et/ou avec des mauvaises habitudes de vie ont 80% de chance de rester comme ça plus tard. Des enfants qui deviennent des adultes inactifs, résultent en des gens ayant une augmentation des risques de problème de santé, ce qui amène éventuellement à une augmentation des coûts et du traffic dans nos services de santé.

    L'école a définitivement un rôle à jouer et je me réjouis de voir que le système d'éducation essai tranquillement de ramener les cours d'Éducations physiques dans les écoles. Également de voir de plus en plus d'organismes s'impliquer pour rendre les jeunes actifs. SAUF ! Que ce qui me déplait BEAUCOUP, c'est de voir encore une fois qu'on parle de l'école et non des parents. L'éducation des parents ne devrait pas se focaliser sur les valeurs et les bonnes manières, mais également sur l'importance de l'activité physique et d'être en santé.

    Au final, sur un point positif, je suis quand même content de voir que le sport est de plus en plus populaire et que ça amène des gens à en faire de plus en plus.

  6. #6
    Date d'inscription
    août 2011
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    B H Prisma ultegra
    Localisation
    cacouna
    Messages
    1 161

    Par défaut

    justement un reportage dans l actualité a ce sujet aujourdhui ou hier, entre 13 et 20% moin actif que il y a 30 ans dépendant des groupe d age....

    il y a certe une différence entre le jeune qui fait du sport a l ecole et qui reste a rien faire le reste du temps.....ca bouge moins au total toute et ce constat est alarmant.
    Pour jouer au baseball au soccer etc etc etc de nos jours ca signifi que :
    tu inscrit ton jeune a une ligue
    l activité est encadré dans le temps dans un horaire précis otant l aspect ludique d aller simplement jouer dehors...
    tu achète tout l equipement requis ( tout le monde en possède et honte aux parents qui osent ne pas investir....)
    tu le charie avec ton char (ou la mobilette , le velo ca chill pas...)
    pis quand tu reviens chez toi en tant que parent tu te déresponsabilise face aux sports ( c normal tu as payé pour et c la responsabilité de l entrainer...)

    bien sur je ne generalise pas, mais le constat est la
    alarmant

  7. #7
    Date d'inscription
    septembre 2015
    Messages
    437

    Par défaut

    Un point de vue un peu trop corporatiste public, mais tout de même intéressant sur la pertinence de confier deux millions de dollars à une fondation pour faire bouger les jeunes lors... des récréations. Mais bon, du marketing politique avant tout.

    Des PPP pour faire bouger nos enfants*|*Violaine Cousineau
    Dernière modification par BobBarker75 ; 05/04/2017 à 08h46.

  8. #8
    Date d'inscription
    mars 2012
    Type de vélo
    Route
    Localisation
    Québec
    Messages
    589

    Par défaut

    Citation Envoyé par BobBarker75 Voir le message
    Un point de vue un peu trop corporatiste public, mais tout de même intéressant sur la pertinence de confier deux millions de dollars à une fondation pour faire bouger les jeunes lors... des récréations. Mais bon, du marketing politique avant tout.

    Des PPP pour faire bouger nos enfants*|*Violaine Cousineau
    Je suis bien d'accord avec elle. Les solutions et les projets, il y en a des tonnes, c'est le financement politique qui n'est jamais venu. Aller voir comment ça se fait dans les pays nordiques européens, ça c'est fait souvent, plein de beaux projets et d'analyses quelque part dormant sur des tablettes. Mais pour x raisons, au lieu de regarder ce qui a déjà été fait comme travail, au gouvernement, on décide de payer des multimillionnaires pour aller faire des voyages en Europe...

    L'éducation, ce n'est pas mon domaine, moi je travail dans le domaine de la santé. Des projets, des plans, des idées, il y en a des tonnes qui sont réfléchis ici, inspirés ou non d'ailleurs et qui pourraient être appliqués au Québec, tout ça produit par des acteurs importants du système, des gens payés au ministère, des doctorants qui font leurs thèses sur le système de la santé, etc. Je présume, et je suis à peu près certain d'avoir raison, que c'est la même chose au niveau de l'éducation. Ça montre un peu - beaucoup l'amateurisme du Ministère de l'Éducation qui n'est même pas capable d'utiliser ses propres ressources, en plus de montrer comment au gouvernement on exagère l'importance du succès financier et la compétence surfaite qui vient avec.
    Dernière modification par PSO ; 10/04/2017 à 22h38.

  9. #9
    Date d'inscription
    septembre 2015
    Messages
    437

    Par défaut

    En effet, la compétence et le succès financier. Parfois, ça donne de bons résultats, parfois non. On se souvient de Michel Gaucher avec Steinberg dans le secteur privé cette fois-ci.

    Dans le cas présent, faudra que les bottines suivent les babines si ça aboutit à quelque chose de concret.
    Dernière modification par BobBarker75 ; 10/04/2017 à 22h49.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •