Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion: résumé IM Muskoka

  1. #1
    Date d'inscription
    octobre 2011
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Trek Madone 5.2
    Localisation
    Repentigny
    Messages
    66

    Par défaut résumé IM Muskoka

    Voici un petit résumé qui pourra peut-être aider ceux qui veulent faire Muskoka l'an prochain...:

    De mon côté je n'avais jamais fait de triathlon... ( je suis pas mal du genre tout ou rien )... le but était de le finir

    -On a loué une petite maison à Port Sydney ( à 20 min du site)... on est arrivé en début pm le vendredi car le chek in finissait à 17h...

    -Samedi matin, 30 min de bike, 20 min de Cap...

    Dimanche:

    -levé à 4h30am, arrivé sur le site à 5h30... finalise la préparation du bike ( tire, chaine et gourde)
    -On s'assure d'aller au toilette avant la nage et hop on enfile le wet suit...

    -départ de la nage 6h45 pour la première vague... je me suis mis dans la catégorie 1h30 à 1h40 car c'était jam pack en avant....je croyais fair 1h20... ( je suis pas arrivé assez tôt au départ)... lac est calme, c'est un départ ( vers 7h00) ça nage serrer par endroit surtout près des boué... on s'accroche quelques fois... mais overall ça va bien j'attrape un bon nageur pendant 1km ... on remonte et hop sorti de l'eau en 1h10! wet suit stripper merci! et hop 300m de cote vers la transition

    ps: nager avec une mega envie pendant 2km, tu te rend compte que tu peux nager vite en ??&%*&?(( héhé

    -je prend mon temps à la transition.... je veux être confortable donc bib, bas de vélo etc... 14 min

    -Bike: c'est ma force, je n'a pas un bike de tri, ni de super roue mais je met rend rapidement compte que beaucoup on de superbe machine mais peu les exploite vraiement... lets go on remonte beaucoup de gens... parcours côteux, mais moins pire que je pensais... toujours des courtes monté... je m'en garde sous la pédale car j'ai jamais couru de marathon et mon but est de finir le ironman...donc 5h50 au vélo 30.8km de moyenne inculant 3-4 arrêt pour pipi

    -T2, encore là je prend mon temps, je me tape les pieds car je fait des ampoules facilement... 12 min de transition...

    -Cap: premier 10 km vont bien pace 5.5/km... ralenti un peu entre 10 et 20km, les ampoules arrivent ... ils commence à faire chaud ( 30 avec humidex).... merci aux éponges et glace... beaucoup de monde le long du parcours, surtout dans la ville c'est malade... on a plein d'encouragement, ça fait du bien! le km 20 à 30 est plus tough pace 6.5/6.7 km ... le mental est toujours bon mais, mais la douleur est là, un tendon qui fait mal, l’aine aussi et les ampoules... je ne veux pas marcher, même dans les côtes... au km 30 je regarde ma montre pour la première fois et me rend compte que je pourrais arrivé avant 12h... l'adrénaline embarque, je me dit que je doit finir , mais sans regret, donc lets go all out! pace à 5.5 et voilà j'arrive sous la pancarte Ironman à 11h55, mon temps officiel 11h40 ( je suis parti à 7h am)... le parcours de course avait aussi de bonne côte, 600m de dénivelé positif


    - Quelques observation: Muskoka est très bien organisé, beaucoup de bénévole, beaucoup de spectateurs, parcours de vélo en général bien pavé sauf pour p-e 10km sur lesquelles ils y a quelques danger à éviter... parcours de vélo 2200m de dénivelé positif a fait mal à plusieurs concurrant qui ne sont pas habitué de grimper... même chose au marathon...

    le plus important est qu'au bout du compte j'ai eu du fun! des émotions, de l'adrénaline... bref j'ai pris gout au Ironman...

    ps: bravo Olive ( ma blonde m'a dit que tu es entrée dans les 10h et des poussières!!! )

    voilà!

  2. #2
    Date d'inscription
    octobre 2013
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Felt AR 5 /TT MadeInChina /Qbikes
    Localisation
    Montréal
    Messages
    742

    Par défaut

    Ironman 140.6 Muskoka

    Date 30 Aout 2015
    Epreuve triathlon Ironman,
    Lieu Huntsville, Muskoka, Ontario.

    Depuis Novembre 2014, je me suis inscrit à cette épreuve avec mon beau frère. Notre premier Ironman 140.6. C’est la première édition de cet IM, donc aucun retour d’expérience sur cet événement, juste le IM 70.3 que Muskoka organise chaque année qui lui, a de très bons retours.

    Les parcours vélo et course à pied se dessinent et courant Avril/Mai on découvre un parcours vélo avoisinant les 2500m de dénivelé ! Mon beau frère perd son sourire et son enthousiasme, moi je suis plutôt rassuré, c’est dans les bosses où je rattrape mes lacunes.

    C’est avec ma famille que l’on va à Muskoka, pour un week end de 4jours, afin de profiter de la belle région qui vaut le détour ! Mais je ne décrirai ici que la course, pas de tourisme !

    Le check in pour les athlètes se fait le vendredi, les bénévoles sont nombreux et très gentils, je n’ai jamais été aussi bien traité (même dans les plus prestigieux hôtels, je n’ai pas eu autant de services qu’à Muskoka). Ils nous donnent déjà plusieurs cadeaux de bonne qualité (à $700 l’inscription c’est un peu normal quand même).

    On pose le vélo ainsi que les sacs de transition le samedi, plus une réunion des athlètes en fin de matinée. Rien de spécial, une course comme les autres mais avec des gros moyens.

    La course à lieu le Dimanche, réveil 3h (du mat bien entendu) ! Pt’i dèj, on attrape le wet-suit et direction l’aérodrome où l’on stationne le char pour prendre une navette qui nous emmène à la course (des navettes qui tournent en boucles toutes les 5/10min, c’est vraiment efficace et nous avons à peine attendu 1 ou 2min.

    Arrivés à l’aire de transition, on gonfle les pneus, on pose la bouffe et les boissons sur le vélo, puis direction le lac. Le départ est prévu a 6h45, l’organisation ouvre la zone d’échauffement a 6h30 (ce qui pour moi me convient parfaitement, 5 min de warm up et on se place dans son caisson. C’est un départ de type rolling start, des affiches sont placés pour positionner les athlètes en fonction de leur chrono estimé sur la nage (moins de 1h, 1h-1h10, 1h10-1h20, …) je me place donc dans le deuxième sas car j’estime pouvoir faire un sub 1h10 sur ces 3,8km.

    L’animateur fait bien son job, l’ambiance est très bonne, nombreux sont les spectateurs encourageant les 1300Athletes. 6h45, coup de pistolet, les premiers athlètes s’élancent et nous avançon gentiment vers le lac. Le chrono est individuel pour chaque concurrent et ce dernier commence lorsque nous passons sur le capteur à l’entrée dans l’eau. Donc pas de bousculade, ca avance relaxe mais rapidement tout de même. Tout à coup, plus personne debout devant toi, juste de l’eau et des bonnets qui avancent dans cette eau. Là, c’est parti pour une bonne et longue journée.

    De tous les triathlons que j’ai fait c’est le meilleur au niveau du départ de natation ! Personne au contact, aucune bagarre aucun coup ! Je commence même à regretter de ne pas avoir à maudire mes voisins ! Incroyable ! Rolling start approved !

    Le parcours consiste en une boucle de 3,8Km, on suit les bouées jaunes et on tourne à droite aux bouées rouges. Très facile à identifier on peut pas se perdre ni se demander où on en est car de surcroit chaque bouée est numéroté, la signalisation est parfaite. Le vent n’est toujours pas levé à cette heure et le lac est donc sans vague. Je double un peu de monde, principalement des femmes (bonnets roses) elles devaient se prendre pour superwoman à se mettre dans le corral moins d’heure pour se faire doubler par moi. Enfin, des blaireaux qui pensent être plus fort que tout le monde il y en aura tout le temps…

    La nage se passe super bien, une eau à 20/21ºC, claire, sans bousculade. Un peu de végétation dans les derniers 50m pour la sortie. Aussitôt sortis les bénévoles vous aident à vous extirper de l’eau et une armé de « wet suit Pealer » sont là, Je regarde ma montre : 1h05min, Objectif Nº1 atteins ! Je me dirige vers les premiers bénévoles disponibles et il m’enlèvent ma combinaison en quelques secondes. Puis on se dirige vers la zone de de transition, un petit sentier goudronné d’environ 300m a parcourir pour atteindre nos sacs.

    Un volontaire est encore là avec moi et m’assiste pour ranger mon wet suit, bonnet et lunettes. Je n’ai que mon casque de vélo à prendre et je dégage, donc une transition vraiment minimaliste.

    J’attrape le vélo, je saute dessus et c’est partit pour le gros morceau de la journée, 2 boucles de 90km avec 1250m de D+ chacune.

    Je me suis fixé comme objectif une moyenne de 32km/h. J’ai parcouru en voiture le parcours la vielle afin d’avoir une idée de ce qu’il nous attend et voir un peu l’état des routes. La première partie (10km) étant un peu chaotique, les reste du parcours le revêtement étant tout neuf, un vrai billard ! Mais dès le premier km ‘boum’ un légé trou/creux dans la route et je perd mon bidon d’électrolyte. 2km plus loin badaboum le second bidon tombe.. Je n’ai plus de liquide…. Je jure un peu puis compte maintenant sur les ravitaillement tous les 20/30km… cette grosse première descente avec cette route un peu saccagé, une route classique pour Montréal, on y trouve de tout, des bidons, des lunettes de soleil, des cartouches de CO2, de la nourriture, nombreux sont ceux qui comme moi y on laisser un souvenir. Le soleil se cache derrière les nuages donc il ne fait pas encore trop chaud c’est agréable, les descentes sont très rapides et les montés font bien ralentir les autres concurrents ! Donc je suis content dès que je rencontre une bosse ! Les zones de ravitaillements sont longues et bien fournies en bénévoles tu as le temps d’attraper au moins 4 bouteilles ! Si tu en loupe une ou deux il y a suffisamment de marge pour en attraper d’autres ! Ce qui me sauve la mise lors de mon premier ravito ! J’embarque donc une bouteille d’eau et bois direct une boisson sport.

    Le parcours est vraiment sympa on suit les bords d’un immense lac tout le long, les spectateurs sont nombreux ainsi que les montées, je regarde mes temps de passages ainsi que mon chrono tous les 10km, et cela se passe bien je suis légèrement en avance sur mon objectif. Le vent ne s’est toujours pas levé. Arrive la fin de la première boucle je suis 12min en avance sur mes temps de passage et j’essaye de garder le rythme, il y à vraiment 3 belles bosses par tour qui sont conséquentes le reste passe vraiment bien, je suis majoritairement sur le grand plateau. Le vent se lèvera sur le second tour ainsi que le soleil fera sa sortie, donc les premières grosses goutes de sueur arrivent et l’effort sur le vélo s’intensifie sur ces derniers 90km. Je sens très bien depuis un moment mes quadriceps qui grillent, et oui, à vouloir pousser fort on se brule les cuisses. Sur cette seconde boucle, je passerai même des athlètes qui en sont qu’à leur premier tour ! Généralement sur les portions de plat (il y en à peu) les gars en contre la montre me dépassent à vitesse grand V, et je les repasse dans la bosse suivante. On joue à se dépasser tout le long du parcours. Je pose finalement le vélo en 5h27min soit 33km/h de moyenne. Aucun ennui, aucune lassitude, le parcours était vraiment agréable ! Je sais pertinemment que mon marathon va être une catastrophe au vu gros du parcours vélo, mais je sais également que personne ne sera capable de faire un bon marathon.

    Un bénévole m’assiste pour ma transition, grande classe ! D’autres sont là pour étaler de la crème solaire (j’aurai du en mettre, car j’ai bien brulé).

    Le parcours comporte deux boucles de 21.1km. Je fais le premier km en 4’15sec impeccable c’est ma vitesse de seuil pour marathon, plus que 41km à tenir ! Second 4’30, troisième 4’45, puis 4’50, voilà j’en suis a mon rythme de récupération 4’50 au km… mes cuisses piquent tellement que les mollets n’engagent pas comme habituellement… Bridé par mes quadriceps, Je m’accroche et fait du mieux que je peux sans pour autant perdre le plaisir, je reste dans ma zone de confort. Je garde ce rythme juste sous les 5min/km… Je m’arrose bien au ravito bois également et je fais tout ce que je peux pour ne pas marcher dans les montés. AH oui, le parcours de marathon est plus dure que le parcours vélo…. Mais les volontaires sont au top, les supporters font un super job, le parcours est vraiment sympa (sauf une belle portion le long de l’autoroute) Je passerai tout de même 33 athlètes sur ce parcours sans me faire doubler et termine le marathon en 3h28 (un peu moins de 5min/km).

    Le final est digne d’un ironman, c’est grandiose comme les reste des évènements ironman, je termine donc en 10h09, 10eme de mon groupe d’âge et 40eme au général. On nous redonne encore plus de cadeaux, mon père m’attrape en larmes, comblé joie, puis m’accompagne pour me faire masser (il n’y a encore beaucoup de place dans la tente des masseurs à cette heure). Puis douche et repas de finisher. Ce fût une super première expérience, une organisation au top, avec un très beau parcours même s’il est très difficile. En même temps quand on s’engage dans un ironman on s’est que de toute façon on est là aussi pour souffrir !

    Un gros MERCI aux bénévoles qui ont travaillés très fort tout au long du week end. L’organisation nous a donné un bracelet de remerciement que nous devions remettre pendant la course à la personne de notre choix en guise de récompense, afin d’exprimer notre gratitude envers les efforts d’une personne. Honnêtement je n’ai pas eu assez d’un seul bracelet à donner, car nombreux sont ceux qui méritaient toute ma gratitude.

    IM Muskoka : https://connect.garmin.com/modern/activity/884307664

  3. #3
    Date d'inscription
    octobre 2013
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Felt AR 5 /TT MadeInChina /Qbikes
    Localisation
    Montréal
    Messages
    742

    Par défaut

    faut croire que l'on s'est syncrhoniser pour poster les comptes rendus!!!

    Bravo a toi également, un parcours des plus difficiles du circuit Ironman!

  4. #4
    Date d'inscription
    juillet 2007
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Tarmac 2007 / Shiv 2012
    Localisation
    Quebec
    Messages
    162

    Par défaut

    Super belle job et mes felicitations à vous deux !
    Merci pour les comptes rendu, Olive ... Bravo pour ton temps de course, c'est pas mal costaud comme résultat, j'en rêve même pas !

    Bravo encore

  5. #5
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Cannondale Road Tandem 2 (2011), Specialized Venge Expert 2012, Pure Fix.
    Localisation
    Mascouche
    Messages
    1 334

    Par défaut

    Bravo à tous les deux...

    Allez....on se part on groupe pour l'an prochain... DGE, Orignal et autres...

  6. #6
    Date d'inscription
    juillet 2007
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Tarmac 2007 / Shiv 2012
    Localisation
    Quebec
    Messages
    162

    Par défaut

    Citation Envoyé par Puff Voir le message
    Bravo à tous les deux...

    Allez....on se part on groupe pour l'an prochain... DGE, Orignal et autres...
    Désolé vieux ... c'est Lake Placid pour moi l'an prochain. :-(

  7. #7
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Cannondale Road Tandem 2 (2011), Specialized Venge Expert 2012, Pure Fix.
    Localisation
    Mascouche
    Messages
    1 334

    Par défaut

    Je suis crinqué à l'os. J'ai le IM de Muskoka dans la tête depuis mon retour de vacance (Toronto-Mascouche en tandem-camping). J'avais planifié 4 semaines de repos complet dès mon retour de vacances....mais là... j'ai des fourmis dans les jambes, je veux aller courir, la nage en lac me manque... J'ai hâte de reprendre le rythme d'entrainement d'un IM. Tout ça après seulement 5 jours d'arrêt...le sevrage n'est pas facile.

    Docteur, suis-je normal ??

  8. #8
    Date d'inscription
    mai 2011
    Marque de vélo
    Cannondale six13
    Messages
    237

    Par défaut

    Merci pour les comptes rendus.

    Je viens de faire Tremblant, je regarde pour faire Ironman Canada à Wisthler. Le parcours semble tout aussi costaud que Muskoka.

  9. #9
    Date d'inscription
    mars 2005
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Cannondale EVO Hi-Mod; S-Works Tarmac; S-Works ShivTT; Cannondale CAAD8; Oryx Équipe 2000
    Localisation
    Boucherville
    Messages
    7 387

    Par défaut

    Citation Envoyé par Puff Voir le message
    Je suis crinqué à l'os. J'ai le IM de Muskoka dans la tête depuis mon retour de vacance (Toronto-Mascouche en tandem-camping). J'avais planifié 4 semaines de repos complet dès mon retour de vacances....mais là... j'ai des fourmis dans les jambes, je veux aller courir, la nage en lac me manque... J'ai hâte de reprendre le rythme d'entrainement d'un IM. Tout ça après seulement 5 jours d'arrêt...le sevrage n'est pas facile.

    Docteur, suis-je normal ??
    Je fais le 70.3 de Los Cabos le 25 octobre cette année.
    Je pense qu'il reste encore de la place pour le 70.3 et le full !!

    Au retour, je vais me ressourcer à San Francisco et faire la tournée des vignobles de Napa Valley et Sonoma ...

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •