Page 7 sur 8 PremièrePremière ... 5 6 7 8 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 70 sur 77

Discussion: Débuts en course à pied : Douleurs , douleurs !!

  1. #61
    Date d'inscription
    juillet 2005
    Messages
    5 420

    Par défaut

    Je suis tombé sur cette vidéo en français concernant des exercices pour parfaire la technique:


  2. #62
    Date d'inscription
    avril 2013
    Messages
    479

    Par défaut

    Citation Envoyé par Felizecat Voir le message
    Pour commencer, 3 à 4 semaines minimum à raison de 2minutes/2minutes marche/course à 3 pas plus de 3 x semaines.
    Après ça, un autre cycle de 4 semaines à 1.5minutes en marche et 2 minutes en course. Etc...

    Ça semble bien lent? C'est ce que j'aurais du faire il y a 4 ans, etje n'aurais pas eu toutes ces blessures qui m'ont retardé dans mon entraînement.

    Rappelez-vous que vous faites pas de "coasting" en course à pied, et que chaque pas est un traumatisme aux jambes pour lequel votre corps doit s'adapter...

    Comptez 12 semaines avant de faire une sortie de 30 minutes en course et sans marche, et ça, à basse vitesse 6:00/km...

    Mais je suis pas entraîneur, alors sûrement qu'il y aura quelqu'un de plus connaissant que moi sur ce sujet!
    Perso, j'ai atteint mon point de rupture cette année à l'automne 2014. J'en ai ma claque des douleurs. Et j'ai eu ma leçon d'une physiothérapeute (leçon d'humilité).

    Ça fait depuis 2010 que je développe le programme de course au CEPSUM. Pas simple de faire cohabiter des buts/objectifs de performances (typiques des coureurs expérimentés) avec la réalité de ceux n'ayant pas encore la maturité pour courir sans soucis.

    Bref. On en coach plusieurs, certains se blessent. On les envoie voir un-e physio, ils reviennent avec un programme de rehab, genre ridiculement alléger. Ils s'y adonnent pendant 3 ou 4 mois, reviennent chez nous, je les reblesse. Ils retournent chez le-la physio, programme de rehab.... Eille. Un moment donné j'en reviens!

    J'ai donc sorti mon bon vieux programme d'augmentation/adaptation progressive à courir. Celui-là même qui ne m'a jamais trahi, avec lequel je n'ai jamais échoué. Auparavent, je ne le réservais qu'aux débutants débutants.

    À un moment donné, il y a 2a environ, j'ai remarqué qu'Orignal ici continuait à l'utiliser, malgré une maturité dépassant vraiment le stade d'un débutant. Bien il avait pas tors.

    Tout ça pour dire que nouveau de cette année, j'harmonise ma pratique avec celle des physios.

  3. #63
    Date d'inscription
    juillet 2005
    Messages
    5 420

    Par défaut

    Citation Envoyé par CharlesGC Voir le message
    Perso, j'ai atteint mon point de rupture cette année à l'automne 2014. J'en ai ma claque des douleurs. Et j'ai eu ma leçon d'une physiothérapeute (leçon d'humilité).

    Ça fait depuis 2010 que je développe le programme de course au CEPSUM. Pas simple de faire cohabiter des buts/objectifs de performances (typiques des coureurs expérimentés) avec la réalité de ceux n'ayant pas encore la maturité pour courir sans soucis.

    Bref. On en coach plusieurs, certains se blessent. On les envoie voir un-e physio, ils reviennent avec un programme de rehab, genre ridiculement alléger. Ils s'y adonnent pendant 3 ou 4 mois, reviennent chez nous, je les reblesse. Ils retournent chez le-la physio, programme de rehab.... Eille. Un moment donné j'en reviens!

    J'ai donc sorti mon bon vieux programme d'augmentation/adaptation progressive à courir. Celui-là même qui ne m'a jamais trahi, avec lequel je n'ai jamais échoué. Auparavent, je ne le réservais qu'aux débutants débutants.

    À un moment donné, il y a 2a environ, j'ai remarqué qu'Orignal ici continuait à l'utiliser, malgré une maturité dépassant vraiment le stade d'un débutant. Bien il avait pas tors.

    Tout ça pour dire que nouveau de cette année, j'harmonise ma pratique avec celle des physios.
    Je trouve ça intéressant ce que tu écris. Je suis en train de lire le livre de Steve House et Scott Johnston Training for the New Alpinism; A manual for the climber as athlete, Éditions Patagonia. Et tout ce qu'on y lit c'est "progression lente mais certaine". Il y a même un passage sur un alpiniste qui pensait faire un bon coup avec du crossait; ça lui a pris des années à se remettre en forme correctement. Il avait entrepris le crossfit comme méthode d'arriver à de plus grandes performances plus rapidement, pour se rendre compte qu'il plafonnait et même perdait en performance dans des épreuves de grimpe ou des skieurs de fond l'emportait haut la main. Je peux résumer grossièrement, mais dans ces propres paroles: "There is no such thing as a free lunch", et dans leurs termes à eux, c'est "progression lente mais certaine". Excellent bouquin quant à moi.

  4. #64
    Date d'inscription
    mars 2005
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Cannondale EVO Hi-Mod; S-Works Tarmac; S-Works ShivTT; Cannondale CAAD8; Oryx Équipe 2000
    Localisation
    Boucherville
    Messages
    7 387

    Par défaut

    Citation Envoyé par CharlesGC Voir le message
    À un moment donné, il y a 2a environ, j'ai remarqué qu'Orignal ici continuait à l'utiliser, malgré une maturité dépassant vraiment le stade d'un débutant. Bien il avait pas tors.
    Tu veux des conseils de course ??

  5. #65
    Date d'inscription
    octobre 2005
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Cervélo RS, Specialized allez
    Localisation
    Laval
    Messages
    1 331

    Unhappy

    Citation Envoyé par Felizecat Voir le message
    Pour commencer, 3 à 4 semaines minimum à raison de 2minutes/2minutes marche/course à 3 pas plus de 3 x semaines.
    Après ça, un autre cycle de 4 semaines à 1.5minutes en marche et 2 minutes en course. Etc...

    Ça semble bien lent? C'est ce que j'aurais du faire il y a 4 ans, etje n'aurais pas eu toutes ces blessures qui m'ont retardé dans mon entraînement.

    Rappelez-vous que vous faites pas de "coasting" en course à pied, et que chaque pas est un traumatisme aux jambes pour lequel votre corps doit s'adapter...

    Comptez 12 semaines avant de faire une sortie de 30 minutes en course et sans marche, et ça, à basse vitesse 6:00/km...

    Mais je suis pas entraîneur, alors sûrement qu'il y aura quelqu'un de plus connaissant que moi sur ce sujet!
    Tel que je l'ai écrit précédemment, après m'être blessé dans un retour a la course trop violent j'ai entrepris un plan de 10 semaines pour débutant. A la 7ième semaine j'ai fait 4 x 8 min de courses avec 1 min de marche sans aucun problème ni douleur.
    Deux jours plus tard le programme me dit de faire 3 x 5min de course 1 min de marche en préparation pour courir 15 minutes le lendemain sans pause.
    Trop facile juste 3 x 5min, pour compenser la facilité je décide de respecter le temps mais d'augmenter ma vitesse a 6min/km. Résultat le lendemain douleur aux deux genoux, début de tendinite des pattes d'oies.
    Je doit donc prendre une semaine de repos et reprendre a la semaine 4 a 3 x 5 min
    Le corps est une machine qui se transforme selon la demande mais après 50ans il s'adapte très lentement et la réhabilitation est bien plus longue.
    J'ai appris et j'espère avoir enfin compris qu'il ne faut pas sauter les étapes

  6. #66
    Date d'inscription
    avril 2013
    Messages
    479

    Par défaut

    Citation Envoyé par ORIGNAL Voir le message
    Tu veux des conseils de course ??
    On apprend énormément de nos athlètes... surtout des plus têtus :P

  7. #67
    Date d'inscription
    mai 2013
    Marque de vélo
    Specialized Tarmac Pro Marinoni Piuma ti
    Localisation
    Laval
    Messages
    164

    Par défaut

    Citation Envoyé par bern,sim Voir le message
    Tel que je l'ai écrit précédemment, après m'être blessé dans un retour a la course trop violent j'ai entrepris un plan de 10 semaines pour débutant. A la 7ième semaine j'ai fait 4 x 8 min de courses avec 1 min de marche sans aucun problème ni douleur.
    Deux jours plus tard le programme me dit de faire 3 x 5min de course 1 min de marche en préparation pour courir 15 minutes le lendemain sans pause.
    Trop facile juste 3 x 5min, pour compenser la facilité je décide de respecter le temps mais d'augmenter ma vitesse a 6min/km. Résultat le lendemain douleur aux deux genoux, début de tendinite des pattes d'oies.
    Je doit donc prendre une semaine de repos et reprendre a la semaine 4 a 3 x 5 min
    Le corps est une machine qui se transforme selon la demande mais après 50ans il s'adapte très lentement et la réhabilitation est bien plus longue.
    J'ai appris et j'espère avoir enfin compris qu'il ne faut pas sauter les étapes
    Je me suis tellement reconnu dans ton récit, car moi aussi je reprends progressivement la course a pied comme à tous les hivers pour garder la forme. Il faut que je me calme à toutes les sorties pour ne pas en faire trop et me blesser. L'an dernier j'ai été trop vite trop tôt avec comme résultat un arrêt total de la course a pied. Commencer en mi novembre courir/marcher je faisait 8 à 12 km par sortie 3 à 4 fois semaine sans marcher début janvier! Je suis plus prudent cette année meme si ça me démange de ne pas en faire plus.

  8. #68
    Date d'inscription
    avril 2013
    Messages
    479

    Par défaut

    Citation Envoyé par Felizecat Voir le message
    Je trouve ça intéressant ce que tu écris. Je suis en train de lire le livre de Steve House et Scott Johnston Training for the New Alpinism; A manual for the climber as athlete, Éditions Patagonia. Et tout ce qu'on y lit c'est "progression lente mais certaine". Il y a même un passage sur un alpiniste qui pensait faire un bon coup avec du crossait; ça lui a pris des années à se remettre en forme correctement. Il avait entrepris le crossfit comme méthode d'arriver à de plus grandes performances plus rapidement, pour se rendre compte qu'il plafonnait et même perdait en performance dans des épreuves de grimpe ou des skieurs de fond l'emportait haut la main. Je peux résumer grossièrement, mais dans ces propres paroles: "There is no such thing as a free lunch", et dans leurs termes à eux, c'est "progression lente mais certaine". Excellent bouquin quant à moi.
    Excellent résumé! Tellement d'accord.

    Le corps est très sensible à la charge de travail. Et donc si on dévit (ou qu'on tente de devancer) le cours normal de l'adaptation, on prend des risques. Exception? Cyclisme sur route. Et c'est pourquoi je répète depuis que j'suis inscrit sur Velocia que c'est pas bien difficile de s'entraîner en cyclisme. Suffit de rouler.

    Bref, c'est humiliant (façon de parler), mais j'ai bel et bien reçu une leçon de coaching par une physio. Never again.

  9. #69
    Date d'inscription
    juillet 2005
    Messages
    5 420

    Par défaut

    Citation Envoyé par CharlesGC Voir le message
    Excellent résumé! Tellement d'accord.

    Le corps est très sensible à la charge de travail. Et donc si on dévit (ou qu'on tente de devancer) le cours normal de l'adaptation, on prend des risques. Exception? Cyclisme sur route. Et c'est pourquoi je répète depuis que j'suis inscrit sur Velocia que c'est pas bien difficile de s'entraîner en cyclisme. Suffit de rouler.

    Bref, c'est humiliant (façon de parler), mais j'ai bel et bien reçu une leçon de coaching par une physio. Never again.
    Je suppose que cela dépend de chacun. Dans mon cas, j'en apprends tous les jours tant des novices que des collègues, des clients, et de départements particulièrement étrangers à ma pratique. J'apprends de leurs bons coups, de leurs échecs, ainsi que des miens; finalement, ça n'arrête pas!

    Je pense sincèrement que les "autres" professionnels (hors de notre territoire) bonifient notre expertise en soulignant les limites qui sont les nôtres, et qui constituent en fait leur frontières à eux aussi. Ils nous apportent souvent un éclairage de l'extérieur de notre pratique, ce qui peut être nourrissant, d'autant plus qu'entre collègues du même milieu, on peut entretenir des idées et des croyances qui demanderaient peut-être d'être revues et corrigées..
    . Le physio t'a donné une leçon sur une limite, mais ne pourrait toutefois pas entreprendre un programme d'entraînement sophistiqué comme tu le fais... Méchante nuance qui justifie ton rôle, mais qui pourrait te suggérer de prendre plus d'input de leur part pour parfaire un art que tu maîtrise évidement mais qui ne demande peut-être qu'à être développé plus encore, d'une façon que tu n'avais peut-être pas soupçonné.

    Mais je ne suis pas dans ce domaine, alors je parle probablement à travers mon vieux chapeau. Mais probable que le physio a appris quelque chose, et qu'il pourra apprendre de toi encore, autant que tu en auras appris de lui...
    Dernière modification par Felizecat ; 12/11/2014 à 22h13.

  10. #70
    Date d'inscription
    janvier 2011
    Marque de vélo
    Norco CRR SL patché, FM-058 CX
    Localisation
    LA rivière
    Messages
    2 286

    Par défaut

    Bon, autre arrêt.
    Après 11 jours de "retour progressif".
    J'en étais à des séries interrompues de 90 secondes.
    "Claqué" un mollet ce coup-ci.

    Louis

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •