Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 18

Discussion: Priorité et partage de la route

  1. #1
    Date d'inscription
    juin 2006
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Velo-Sport Lovell 1987, 2 Marinonis et plusieurs vieux vélos
    Localisation
    Longueuil
    Messages
    4 393

    Par défaut Priorité et partage de la route

    Je pense que j'ai compris quelque chose, ce matin, alors que ma passagère (en auto), m'a reproché d'avoir respecté la priorité d'un cycliste.

    J'étais sur le boul. Jean-Paul Vincent, à Longueuil, et je me préparais à tourner à gauche sur le boul Fernand-Lafontaine, lorsqu'un cycliste, qui allait en ligne droite sur la piste cyclable qui longe Jean-Paul Vincent, s'est immobilisé au terre-plein de fernand-Lafontaine afin de s'assurer qu'il ne se fasse pas écraser par une auto tournant à gauche comme moi. je me suis avancé un peu dans l'intersection, jusqu'à ce que je puisse établir un contact visuel avec le cycliste, et là j'ai arrêté, en lui faisant signe de passer. C'est lui qui avait la priorité car il allait en ligne droite, alors que je tournais à gauche, ce qui m'aurait fait couper sa voie, si je ne m'étais pas immobilisé.

    C'est là qu'on m'a reproché d'avoir fait une manoeuvre dangereuse en respectant la priorité du cycliste, car j'aurais pu me faire frapper par l'arrière par une autre auto tournant à gauche. De plus, étant plus lourd, plus rapide et plus dangereux que le cycliste, ma passagère m'a dit que c'était à moi de passer car c'était beaucoup moins dangereux pour le cycliste de laisser tourner les autos, puis de passer quand il n'y aurait plus personne, en espérant pour lui qu'il serait alors encore devant un feu vert.

    Si je n'avais pas laissé paser le cycliste, qui avait la priorité, je me serais senti cheap (d'autant plus qu'il pleuvait à seaux, que mon autocollant "je partage la route" est bien visible dans ma vitre arrière et que le journal La Presse revient sur la tragédie de Rougemont dans son édition de ce matin). S'il était passé en même temps que moi, non seulement j'aurais été responsable d'un accident, mais surtout j'aurais pu tuer ou blesser quelqu'un.

    J'ai quand même compris que quelqu'un qui voyage en auto sans faire de vélo a une interprétation très différente de la mienne en ce qui a trait à la conduite automobile, et que peut-être plusieurs automobilistes ont cette même intrerprétation différente de la mienne.

  2. #2
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Gennix A1 Di2
    Localisation
    St-Lin-Laurentides
    Messages
    2 807

    Par défaut

    Effectivement, les automobilistes se disent: un char c'est gros et dangereux, alors les cyclistes doivent faire attention de ne pas se retrouver dans leur chemin. Alors que c'est plutôt l'automobiliste qui doit être conscient qu'il est lourd rapide et dangereux pour les piétons et cycliste.

    Perso je ne respecte pas le CSR et je me sens bien plus en sécurité que de décoller au feu vert avec un paquet de chars qui de toute façon en on rien à foutre du cycliste. Tan qu'à me faire haïr j'aime aussi bien le faire à ma façon

  3. #3
    Date d'inscription
    juin 2010
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Lynskey R330 + KHS Flite100 + Rocky Mountain RC + Supercycle rouillé pour l'hiver
    Localisation
    Victoriaville
    Messages
    2 672

    Par défaut

    Citation Envoyé par BrunoG Voir le message
    Je pense que j'ai compris quelque chose, ce matin, alors que ma passagère (en auto), m'a reproché d'avoir respecté la priorité d'un cycliste.

    J'étais sur le boul. Jean-Paul Vincent, à Longueuil, et je me préparais à tourner à gauche sur le boul Fernand-Lafontaine, lorsqu'un cycliste, qui allait en ligne droite sur la piste cyclable qui longe Jean-Paul Vincent, s'est immobilisé au terre-plein de fernand-Lafontaine afin de s'assurer qu'il ne se fasse pas écraser par une auto tournant à gauche comme moi. je me suis avancé un peu dans l'intersection, jusqu'à ce que je puisse établir un contact visuel avec le cycliste, et là j'ai arrêté, en lui faisant signe de passer. C'est lui qui avait la priorité car il allait en ligne droite, alors que je tournais à gauche, ce qui m'aurait fait couper sa voie, si je ne m'étais pas immobilisé.

    C'est là qu'on m'a reproché d'avoir fait une manoeuvre dangereuse en respectant la priorité du cycliste, car j'aurais pu me faire frapper par l'arrière par une autre auto tournant à gauche. De plus, étant plus lourd, plus rapide et plus dangereux que le cycliste, ma passagère m'a dit que c'était à moi de passer car c'était beaucoup moins dangereux pour le cycliste de laisser tourner les autos, puis de passer quand il n'y aurait plus personne, en espérant pour lui qu'il serait alors encore devant un feu vert.

    Si je n'avais pas laissé paser le cycliste, qui avait la priorité, je me serais senti cheap (d'autant plus qu'il pleuvait à seaux, que mon autocollant "je partage la route" est bien visible dans ma vitre arrière et que le journal La Presse revient sur la tragédie de Rougemont dans son édition de ce matin). S'il était passé en même temps que moi, non seulement j'aurais été responsable d'un accident, mais surtout j'aurais pu tuer ou blesser quelqu'un.

    J'ai quand même compris que quelqu'un qui voyage en auto sans faire de vélo a une interprétation très différente de la mienne en ce qui a trait à la conduite automobile, et que peut-être plusieurs automobilistes ont cette même intrerprétation différente de la mienne.
    ouep.... celui qui porte le risque (voiture) doit faire attention à celui qui subit le risque (velo/pieton) et pas l'inverse (dans un contexte ou le subisseur respecte les règles établies et qu'il est à sa place). il faudrait demander aux gens qui pensent comme ta "co-voitureuse" ce qu'ils pensent de l'analogie suivante :

    dans une cuisine, si j'ai un est** de gros couteau dans les mains et que je me promène de droite à gauche, est-ce que c'est moi (porteur du risque) qui doit faire attention aux autres, ou bedon c'est les autres (subisseurs du risque) qui doivent faire attention??

    s'ils répondent que c'est le "crinqué-wannabe-iron chef america" qui ne devrait pas se promener n'importe où avec son couteau.... ils ouvrent la porte pour se faire "casser"!!!

  4. #4
    Date d'inscription
    août 2005
    Type de vélo
    Hybride
    Marque de vélo
    Marinoni 92', VR2 08', Bianchi fix 86'
    Localisation
    Laval
    Messages
    1 172

    Par défaut

    Ouf, c'est décourageant de lire ça...

    Il reste beaucoup, beaucoup d'éducation et de sensibilisation à faire. On lâche pas, un à la fois...

  5. #5
    Date d'inscription
    janvier 2009
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Allied Alfa Road
    Localisation
    Boucherville
    Messages
    1 476

    Par défaut

    Citation Envoyé par BrunoG Voir le message
    Je pense que j'ai compris quelque chose, ce matin, alors que ma passagère (en auto), m'a reproché d'avoir respecté la priorité d'un cycliste.

    J'étais sur le boul. Jean-Paul Vincent, à Longueuil, et je me préparais à tourner à gauche sur le boul Fernand-Lafontaine, lorsqu'un cycliste, qui allait en ligne droite sur la piste cyclable qui longe Jean-Paul Vincent, s'est immobilisé au terre-plein de fernand-Lafontaine afin de s'assurer qu'il ne se fasse pas écraser par une auto tournant à gauche comme moi. je me suis avancé un peu dans l'intersection, jusqu'à ce que je puisse établir un contact visuel avec le cycliste, et là j'ai arrêté, en lui faisant signe de passer. C'est lui qui avait la priorité car il allait en ligne droite, alors que je tournais à gauche, ce qui m'aurait fait couper sa voie, si je ne m'étais pas immobilisé.

    C'est là qu'on m'a reproché d'avoir fait une manoeuvre dangereuse en respectant la priorité du cycliste, car j'aurais pu me faire frapper par l'arrière par une autre auto tournant à gauche. De plus, étant plus lourd, plus rapide et plus dangereux que le cycliste, ma passagère m'a dit que c'était à moi de passer car c'était beaucoup moins dangereux pour le cycliste de laisser tourner les autos, puis de passer quand il n'y aurait plus personne, en espérant pour lui qu'il serait alors encore devant un feu vert.

    Si je n'avais pas laissé paser le cycliste, qui avait la priorité, je me serais senti cheap (d'autant plus qu'il pleuvait à seaux, que mon autocollant "je partage la route" est bien visible dans ma vitre arrière et que le journal La Presse revient sur la tragédie de Rougemont dans son édition de ce matin). S'il était passé en même temps que moi, non seulement j'aurais été responsable d'un accident, mais surtout j'aurais pu tuer ou blesser quelqu'un.

    J'ai quand même compris que quelqu'un qui voyage en auto sans faire de vélo a une interprétation très différente de la mienne en ce qui a trait à la conduite automobile, et que peut-être plusieurs automobilistes ont cette même intrerprétation différente de la mienne.

    Tu t'es quand même immobilisé au milieu d'une intersection, à moins que je me trompe, c'est de l'interblocage et c'est... interdit. Le problème des pistes bi-directionnelles ! S'il avait roulé dans la rue à droite, ce qui est dorénavant permis (puisqu'il n'y a pas de piste à droite) le malentendu n'aurait pas eu lieu. J'avoue en même temps que Jean-Paul vincent n'est pas vraiment une rue/boulevard où on veut rouler avec les chars.

    Remarque je suis d'accord avec l'ensemble de ce que tu as écrit, celui qui manipule un objet dangereux doit en être conscient et responsable.

  6. #6
    Date d'inscription
    juin 2006
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Velo-Sport Lovell 1987, 2 Marinonis et plusieurs vieux vélos
    Localisation
    Longueuil
    Messages
    4 393

    Par défaut

    Citation Envoyé par Carrière Voir le message
    Tu t'es quand même immobilisé au milieu d'une intersection, à moins que je me trompe, c'est de l'interblocage et c'est... interdit. Le problème des pistes bi-directionnelles ! S'il avait roulé dans la rue à droite, ce qui est dorénavant permis (puisqu'il n'y a pas de piste à droite) le malentendu n'aurait pas eu lieu. J'avoue en même temps que Jean-Paul vincent n'est pas vraiment une rue/boulevard où on veut rouler avec les chars.
    Effectivement, mais il n'y avait personne dans l'autre sens, donc je ne bloquais personne. J'ai songé à m'immobiliser devant le feu de circulation, avant de tourner, mais je n'aurais pas pu établir de contact visuel avec le cycliste, alors il aurait attendu que je passe, et j'aurais attendu qu'il passe.

  7. #7
    Date d'inscription
    mai 2005
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Marinoni, sportivo. Argon18
    Localisation
    Quebec
    Messages
    3 272

    Par défaut

    Citation Envoyé par Gros MAC Voir le message
    Ouf, c'est décourageant de lire ça...

    Il reste beaucoup, beaucoup d'éducation et de sensibilisation à faire. On lâche pas, un à la fois...
    Le civisme est une foule de petites chose. Malheureusement, il y a des gens qui pensent que c,est un concept archaïque qui n'a plus sa raison

    Heureusement qu'il y a les autres qui y croient encore même si la société qui cultive l'individualisme ne rend pas les choses faciles,

  8. #8
    Date d'inscription
    janvier 2009
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Allied Alfa Road
    Localisation
    Boucherville
    Messages
    1 476

    Par défaut

    Citation Envoyé par BrunoG Voir le message
    Effectivement, mais il n'y avait personne dans l'autre sens, donc je ne bloquais personne. J'ai songé à m'immobiliser devant le feu de circulation, avant de tourner, mais je n'aurais pas pu établir de contact visuel avec le cycliste, alors il aurait attendu que je passe, et j'aurais attendu qu'il passe.
    Et vous seriez encore là ! Voilà le problème, sur papier, il a priorité et basta. Mais puisqu'il ne connaît pas tes intentions, il doute (il fait bien de douter d'ailleurs nous le savons), il attend donc et personne ne bouge. Ça illustre le problème de communication qui existe entre les usagers de la route... généré par l'illogisme de nos infrastructures urbaines strictement conçues pour les chars. Anyway, je crois quand même que tu as bien agit, ces occasions nécessistent du bon sens.

  9. #9
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    4 704

    Par défaut

    Citation Envoyé par BrunoG Voir le message
    Je pense que j'ai compris quelque chose, ce matin, alors que ma passagère (en auto), m'a reproché d'avoir respecté la priorité d'un cycliste.(...)
    Avec notre beau système "no-fault", personne n'est responsable de ses actions. La belle affaire.

    Faudrait ajouter au moins un article, le principe de prudence, dans la loi de l'assurance-automobile: tout conducteur doit « à tout moment, adopter un comportement prudent et respectueux envers les autres usagers des voies ouvertes à la circulation. Il doit notamment faire preuve d'une prudence accrue à l'égard des usagers les plus vulnérables ». Ça inclurait aussi bien automobiliste envers cyclistes et piétons que cycliste envers piétons.

  10. #10
    Date d'inscription
    juin 2006
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Velo-Sport Lovell 1987, 2 Marinonis et plusieurs vieux vélos
    Localisation
    Longueuil
    Messages
    4 393

    Par défaut

    Citation Envoyé par JiMCi Voir le message
    Avec notre beau système "no-fault", personne n'est responsable de ses actions. La belle affaire.

    Faudrait ajouter au moins un article, le principe de prudence, dans la loi de l'assurance-automobile: tout conducteur doit « à tout moment, adopter un comportement prudent et respectueux envers les autres usagers des voies ouvertes à la circulation. Il doit notamment faire preuve d'une prudence accrue à l'égard des usagers les plus vulnérables ». Ça inclurait aussi bien automobiliste envers cyclistes et piétons que cycliste envers piétons.
    Oh que je suis d'accord avec toi !!!

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •