Page 2 sur 2 PremièrePremière 1 2
Affichage des résultats 11 à 15 sur 15
Like Tree14Likes

Discussion: Lectures d'été

  1. #11
    lesagep est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    février 2005
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Marinoni de route, un "Fausto Coppi" au musée, un Cannondale VTT
    Localisation
    Boucherville-sur-Mer & 127.0.0.1
    Messages
    4 258

    Par défaut

    Citation Envoyé par JiMCi Voir le message
    J'ai lu L'homme qui partit en fumée et L'homme au balcon il y a deux étés et tu me rappelles qu'il faut que je m'offre les autres!
    et commence avec Roseanna, le premier de la série, car cela positionne bien l'ensemble des personnages principaux. J'ai la version "de poche" et il y a une présentation de Henning Mankell, le "père" de Wallander, qu'il faut lire avec attention.

    Il y a un chapitre décrivant le visionnement de films 8 mm fait par des touristes. À sa lecture, on sent réellement le film tel que visionné par les enquêteurs. Et une cinquantaine d'années plus tard, ça se tient merveilleusement bien.

    Et j'oubliais, il me reste 1 Arnaldur Indriðason, La muraille de larve, celui où, alors que Erlandur est dans les fjörds de l'est pour combattre ses démons, Sigurdur Oli se démêle dans une enquête dans la capitale, et la saga je pense est close.
    Felizecat likes this.

  2. #12
    JiMCi est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    4 648

    Par défaut

    Bien noté! Merci.

  3. #13
    Felizecat est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    juillet 2005
    Messages
    5 165

    Par défaut

    Dans le policier, je reste un fan fini de Fred Vargas. Je les ai pratiquement tous lu, sauf les premiers (plus obscurs) d'avant "L'homme aux cercles bleus".

    Soit dit en passant, "Maroon in realtime" est un vrai roman policier, sauf qu'il implique des humains du 22 et 23 ième siècle, l'espèce humaine ayant disparu à la fin du 23ième, et les survivants, grâce à la technologie des "bobble", sorte mini-univers dans lequel tout arrête, mais dont on peut programmer la durée. Alors ces survivants (300) se retrouvent 50 millions d'années dans l'avenir. Le débat entre différente faction (rester pour repeupler ou continuer en bobble jusqu'à la fin des temps) conduit au meurtre d'une femme qui dirige l'effort de reconstruire la race humaine. Un policier, lui-même victime d'un emprisonnement involontaire de plusieurs millions d'années dans une de ces bobbles cherche le meurtrier de la femme, mais aussi celui qui l'a expulsé de son présent du 22ième siècle jusqu'aum moment de l'intrigue, soit 50 millions d'années plus tard.

    L'auteur est celui à l'origine de la singularité technologique à venir, autre lecture intéressante: https://www.frc.ri.cmu.edu/~hpm/book...ngularity.html
    lesagep likes this.

  4. #14
    lesagep est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    février 2005
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Marinoni de route, un "Fausto Coppi" au musée, un Cannondale VTT
    Localisation
    Boucherville-sur-Mer & 127.0.0.1
    Messages
    4 258

    Par défaut

    Citation Envoyé par Felizecat Voir le message
    Dans le policier, je reste un fan fini de Fred Vargas. Je les ai pratiquement tous lu, sauf les premiers (plus obscurs) d'avant "L'homme aux cercles bleus".

    Soit dit en passant, "Maroon in realtime" est un vrai roman policier, sauf qu'il implique des humains du 22 et 23 ième siècle, l'espèce humaine ayant disparu à la fin du 23ième, et les survivants, grâce à la technologie des "bobble", sorte mini-univers dans lequel tout arrête, mais dont on peut programmer la durée. Alors ces survivants (300) se retrouvent 50 millions d'années dans l'avenir. Le débat entre différente faction (rester pour repeupler ou continuer en bobble jusqu'à la fin des temps) conduit au meurtre d'une femme qui dirige l'effort de reconstruire la race humaine. Un policier, lui-même victime d'un emprisonnement involontaire de plusieurs millions d'années dans une de ces bobbles cherche le meurtrier de la femme, mais aussi celui qui l'a expulsé de son présent du 22ième siècle jusqu'aum moment de l'intrigue, soit 50 millions d'années plus tard.

    L'auteur est celui à l'origine de la singularité technologique à venir, autre lecture intéressante: https://www.frc.ri.cmu.edu/~hpm/book...ngularity.html
    phoque, faut que je lise ça. Merci Felizecat.

  5. #15
    Felizecat est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    juillet 2005
    Messages
    5 165

    Par défaut

    "La splendeur escamotée de frère cheval... ou le mystère des grottes ornées", Jean Rouaud.

    Contexte:

    L'écoute du premier épisode de la série estivale de Serge Bouchard sur l'ours qui m'a laissé sans souffle.

    2 semaines plus tard, Marie-France Bazzo interview Jean Rouaud, poète, à propos du livre ci-haut. Une citation, telle que je me la rappelle de cette entrevue: "l'ours en peluche est un passeur des ténèbres".

    Et j'ai plongé dans ces pages-là dont j'émerge à l'instant, bouleversé.

    Je ne lirai pas "Sapiens".

Page 2 sur 2 PremièrePremière 1 2

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •