Affichage des résultats 1 à 4 sur 4
Like Tree8Likes
  • 8 Post By toureurquebec

Discussion: Récit de voyage - Cyclotourisme à Ténérife

  1. #1
    toureurquebec est déconnecté Membre Junior
    Date d'inscription
    juin 2019
    Messages
    6

    Cool Récit de voyage - Cyclotourisme à Ténérife

    Salut,

    Cet été j'ai fait mon premier voyage en touring, au Québec (je suis parti de Québec et j'ai fait le tour du Lac St Jean). Comme ca c'est bien passé j'ai remis ca le mois dernier à Ténérife, à l'occasion d'une conférence.

    Comme avant de partir je n'avais pas trouvé grand chose sur internet, je me dis que ca vaut la peine d'écrire ca quelque part. D'où ce sujet. Et puis j'espère vous donner envie de faire l'expérience vous même.

    Matériel:
    • Vélo de location easybikerent (vélo hybride trek fx 7.2, qui est malheureusement beaucoup plus proche d'un VTT que d'un vélo de route)
    • sacoche arrière louée avec le vélo, 2x14litres. Total vélo + sacoches = 90 euros pour 5 jours. Par ailleurs le vendeur a été très aimable et m'a aidé avec un soucis que j'ai eu pour fixer la sacoche ortlieb (la mienne donc) - il manquait une vis.
    • sacoche guidon ortlieb classic 6L
    • fringues outils de réparation de base etc.
    • Pas de tente: hébergement dans des hotels ou auberges de jeunesses.



    Carte google du trajet: - il m'est malheureusement interdit de poster des liens (pas assez de messages sur le forum)

    Jour 1: 55km - 1800m de dénivelé
    Playa de las Americas - Tamaimo par la TF-82 - Masca - Las Portelas
    Playa de las Americas est horrible, hyper touristique, bétonné à mort... Ca devient un peu plus sympatique, sans plus, en arrivant sur la TF-82 qui traverse des paysages secs et rocheux assez austères. C'est peut-être mieux de longer la côte sur la TF 47? Je ne sais pas. Quoi qu'il en soit en approchant de Tamaimo le paysage devient plus montagneux et naturel, et très beau. Ca devient aussi de plus en plus sportif, avec des montées longues et raides. Masca était une claque: en voyant la vallée se révéler devant moi je me rappelle m'être dit "je n'ai jamais pédalé dans un paysage aussi beau".

    IMG_20190921_163706.jpg
    Photo: la descente vers Masca. Dans l'océan à gauche l'île de la Gomera, et à droite avec un capuchon de nuages, les deux sommets de l'île de La Palma.

    Jour 2: 65km - 1600m de dénivelé
    Las Portelas - Punta del Teno - Garachico - Santiago del Teide
    Le détour par Punta del Teno est indispensable !! D'abord une route à flan de falaise impressionnante, puis des vues incroyables au niveau du phare. Ensuite, la côte nord est assez jolie, beaucoup moins sèche qu'au sud, avec des notamment de grandes plantations de bananes. Finalement on remonte vers Santiago del Teide - ce n'est jamais très raide mais c'est long et donc éprouvant ! Surtout dans la chaleur de Septembre.

    IMG_20190922_105950.jpg
    Photo: Los Gigantes, vus depuis la Punta del Teno

    Jour 3: 45km - 1600m de dénivelé

    Santiago del Teide - Hotel Canadas del Teide
    La deuxième partie de l'ascencion du Teide, que je suis bien content d'avoir divisée en deux jours. Je suis parti au lever du jour pour éviter au maximum le soleil, après avoir beaucoup souffert de la chaleur les deux premiers jours. Même si l'étape est courte, elle n'est pas de tout repos - il y a notamment une montée ininterrompue, pas même un petit plat de 50 mètres, pendant... 27km. En arrivant à plus haute altitude, on traverse les forêts de pins, ce qui apporte un peu d'ombre et change des paysages de végétations basse vus jusqu'ici. Finalement, arrivée à l'hotel Parador Canadas del Teide, qui est connu pour héberger régulièrement les meilleurs équipes de cyclistes professionnels en hiver. C'est beaucoup plus cher que les autres hotels de ce séjour, mais franchement, cela en vaut la peine: repos de luxe, et puis si on pédale le matin, on peut s'en servir de base pour une bonne rando l'après midi.

    IMG_20190924_102658.jpg
    Photo: La caldeira du Teide

    Jour 4: 80km - 1100m de dénivelé

    Hotel Canadas del Teide - Santa Cristobal de la Laguna - El Bailadero
    Beaucoup de descente (2600m de dénivelé négatif), mais ca ne doit pas faire oublier que 1100m de dénivelé positif ca fait mal aux jambes ! Du point de vue des paysages c'est la plus belle étape. On traverse d'abord la caldeira avec ses coulées de laves impressionnantes; puis on se retrouve sur la crête, au dessus des pins de la "corona forestal", avec des vues sur le Mont Teide et sur Gran Canaria. Ensuite on traverse la forêt de pins à la descente, à toute allure; pour moi elle avait un côté mystique car elle était enveloppée de nuages à ce moment là. En bas on arrive à San Cristobal de la Laguna, le coeur culturel de l'ile, une ville charmante. Finalement, il faut affronter une montée raide dans une forêt tropicale pour accéder au Parque Rural de Anaga. On se retrouve alors sur une jolie petite route qui tour à tour épouse la ligne de crête ou plonge dans une forêt de lauriers humide et bruissante.

    IMG_20190924_132322.jpgIMG_20190924_141134.jpg
    Photos: (1) vue sur Gran Canaria, par delà les nuages et l'océan, depuis les hauteurs de Tenerife; (2) à travers les pins de la corona forestal

    Jour 5: 25km - que de la descente et du plat

    El Bailadero - San Andres -Santa Cruz de Tenerife - Playa de Las Americas (trajet en bus)
    Finalement, le 5ème jour était dédié surtout au retour à Playa de Las Americas où la conférence commencait le soir même. La descente vers San Andres est cependant très sympatique. Arrivée en bas, il faut prendre une espèce d'autoroute pour rejoindre Santa Cruz; mais si on n'aime pas partager la route avec des voitures roulant à 80 sur deux files, on peut rouler sur le trottoir (sur la voie de gauche). Le service de bus est très facile d'utilisation, on met tout simplement le vélo dans la soute et hop, c'est parti - aucun problème.

    IMG_20190925_110613.jpg
    Photo: San Andres

    Quelques conseils pour finir:
    • Il fait encore très chaud en Septembre. C'est pas pour rien que c'est une destination d'hiver. Même si les temperatures ne paraissent pas insupportables, c'est sans compter avec la latitude: les rayons du soleil tombent tout droit et frappent la peau brutalement, même lorsque l'air environnant n'est qu'a "seulement" 25 à 30 degrés celsius. Et comme en plus on passe beaucoup de temps dans des montées, on finit par laisser une trainée de sueur comme une limace.
    • Avant de partir j'ai hésité longuement à faire des étapes plus ambitieuses. Finalement je suis content d'avoir été prudent. Entre la chaleur et le dénivelé, je n'aurais pas pu faire beaucoup plus de distance par jour si je l'avais voulu. Et je n'en avais aucune envie. Par contre j'ai eu juste assez de temps pour faire deux petites randos (à Anaga et sur la caldeira) et ca en valait le coup.
    • Ca vaut sans doute le coup de prendre un peu plus de temps: prendre une journée repos + plage à Garachico par exemple, ou bien faire des randonnées à Anaga, dans la Caldeira, ou dans la région de Masca.
    • Attention à ne pas prendre froid dans la descente du Teide. Le polaire et le coupe vent n'ont pas été de trop: on va vite, il peut y avoir des nuages qui remontent de la côte nord, et on ne fait aucun effort physique pendant des dizaines de kilomètres.
    • Je n'ai pris que quelques jours de vacances, mais si on a le temps on peut aussi faire les autres îles canaries, qui sont je crois tout aussi belles. Elles sont toutes reliées les unes aux autres par ferry. (Par contre, mon loueur de vélo n'acceptait pas qu'on transporte son vélo d'une île à l'autre.)


    En résumé: je recommande très chaudement si vous n'avez pas peur des collines ! Les paysages sont souvent grandioses, et très variés : montagnes, bananeraies, forêts de pins, cactus, chaos de lave, villages charmants... Il a été difficile de choisir un échantillon parmi les centaines de photos superbes que j'ai prises (avec mon téléphone récent, mais plutôt bas de gamme. Si ca en jette, ce n'est pas à cause de mon talent de photographe...). Si vous cherchez une destination de vélo pour cet hiver, il me semble que c'est difficile de faire mieux. Les routes sont toutes en excellent état, on trouve assez facilement des hébergements (air bnb, auberges de jeunesses) et des restos, et les automobilistes sont dans l'ensemble très respectueux des cyclistes. Et c'est l'occasion de pratiquer un peu son espagnol ! (Mais le plus souvent on peut se débrouiller en anglais.)

    IMG_20190924_103143.jpg
    Photo: Le Mont Teide.
    Dernière modification par toureurquebec ; 26/10/2019 à 15h59. Motif: tentative de faire fonctionner les photos
    lesagep, Felizecat, paulo and 5 others like this.

  2. #2
    testo est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    avril 2012
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    marinoni
    Localisation
    mercier
    Messages
    1 712

    Par défaut

    quelques photos sont indisponibles

  3. #3
    toureurquebec est déconnecté Membre Junior
    Date d'inscription
    juin 2019
    Messages
    6

    Par défaut

    Citation Envoyé par testo Voir le message
    quelques photos sont indisponibles
    En principe ca devrait fonctionner maintenant

  4. #4
    lesagep est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    février 2005
    Type de vélo
    Route
    Marque de vélo
    Marinoni de route, un "Fausto Coppi" au musée, un Cannondale VTT
    Localisation
    Boucherville-sur-Mer & 127.0.0.1
    Messages
    4 408

    Par défaut superbe

    Les photos et la prose, belle plume (ou plutôt beau clavier)

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •