Affichage des résultats 1 à 4 sur 4
Like Tree2Likes
  • 1 Post By Rikimiki
  • 1 Post By paulo

Discussion: [Shawinigan - Saguenay]*comment augmenter son autonomie (nourriture et eau) ?

  1. #1
    Nicollous est déconnecté Membre Junior
    Date d'inscription
    juin 2018
    Messages
    2

    Par défaut [Shawinigan - Saguenay]*comment augmenter son autonomie (nourriture et eau) ?

    Bonjour à vous, je souhaite tout d'abord m'excuser de peut-être créer un doublon, mais je ne suis pas parvenu à trouver la réponse à mes questions...

    Au début de l'été (juin), j'ai entamé le tour de la Gaspésie qui s'est terminé à Matapédia. Très belle expérience, quoi qu'un peu ennuyante entre Québec et Sainte-Anne-des-Monts (beaucoup de plat...). J'ai eu la chance de traverser de nombreux villages et donc de pouvoir continuellement me ravitailler.

    Aujourd'hui, je souhaite partir de Québec, me rendre à Shawinigan, monter vers le Saguenay, faire le tour du lac, redescendre vers Forestville puis terminer la Vallée de la Gaspésie (donc me rendre à nouveau à Matapédia). Or, entre Shawinigan et le Saguenay, puis entre le Saguenay et la 138, je dois parcourir de longues distances sans point de ravitaillement. Je souhaitais connaître vos astuces pour parvenir à faire de longues distances sans « civilisation »*proche.

    Pour l'eau, je traverserai des lacs et peut-être des rivières. Je pourrai donc utiliser des pastilles pour purifier mon eau. En ce qui concerne la nourriture, je pars généralement avec du gruau (environ 1kg), des sardines et des ramens. Comme collation j'ai des fruits séchés, des noix et du chocolat noir. Je met le tout dans ma saccoche ortlieb avant (~10l). Auriez-vous des astuces à me proposer me permettant d'allonger mon autonomie ?

    Dans un autre ordre d'idée, je m'inquiète un peu pour les bêtes sauvages que je pourrais croiser le jour ou la nuit (p. ex. loups, ours et coyottes). Ceux et celles qui ont déjà fait le trajet ont-ils des eu de mauvaises expériences ou je m'inquiète pour un rien ?

    Dans tous les cas, merci d'avoir porter une attention à mon message et au plaisir.

    Nicolas

  2. #2
    Rikimiki est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    mars 2009
    Type de vélo
    Cyclotourisme
    Marque de vélo
    Opus Fidelio + Tandem route Cannondale RT1000 + Mikado Radisson + Devinci Caribou + Kuwahara cycloT
    Localisation
    Beloeil, Québec
    Messages
    1 396

    Par défaut

    Citation Envoyé par Nicollous Voir le message
    ...

    Aujourd'hui, je souhaite partir de Québec, me rendre à Shawinigan, monter vers le Saguenay, faire le tour du lac, redescendre vers Forestville puis terminer la Vallée de la Gaspésie (donc me rendre à nouveau à Matapédia). Or, entre Shawinigan et le Saguenay, puis entre le Saguenay et la 138, je dois parcourir de longues distances sans point de ravitaillement. Je souhaitais connaître vos astuces pour parvenir à faire de longues distances sans « civilisation »*proche.

    Pour l'eau, je traverserai des lacs et peut-être des rivières. Je pourrai donc utiliser des pastilles pour purifier mon eau. En ce qui concerne la nourriture, je pars généralement avec du gruau (environ 1kg), des sardines et des ramens. Comme collation j'ai des fruits séchés, des noix et du chocolat noir. Je met le tout dans ma saccoche ortlieb avant (~10l). Auriez-vous des astuces à me proposer me permettant d'allonger mon autonomie ?

    Dans un autre ordre d'idée, je m'inquiète un peu pour les bêtes sauvages que je pourrais croiser le jour ou la nuit (p. ex. loups, ours et coyottes). Ceux et celles qui ont déjà fait le trajet ont-ils des eu de mauvaises expériences ou je m'inquiète pour un rien ?
    ...

    Nicolas
    il importe de mettre la nourriture à l'abri des animaux, normalement suspendue à 14 pieds entre 2 arbres, ou dans un contenant de plastique solide assez gros et assez solide pour tout contenir. En cyclo-camping c'est trop encombrant, mais les parcs nationaux américains les fournissent parfois quand il n'y a pas de cages métalliques pour la nourriture. En camping sauvage nous utilisons une corde fine et 2 poulies, que nous balançons au dessus d'une branche en hauteur, ensuite nous hissons notre sac de bouffe.

    Pour les repas, nous cuisinons du riz, ou des pâtes, ou du couscous. Nous faisons des portions doubles, ce qui nous permet un lunch le lendemain midi. Nous filtrons l'eau des rivières ou des ruisseaux, au Québec c'est bien suffisant.
    Entre Shawinigan et le Lac les villages sont plus distancés, mais il y a quand même quelques ravitaillements possibles (La Tuque, Lac Bouchette ...), avec 2 jours de réserve c'est bien suffisant (bien qu'il soit prudent d'avoir un back-up, au cas où ...)
    Bonne randonnée! C'est un trajet magnifique, malgré l'achalandage occasionnel des camions de bois.

    P.s.: J'ai fait, en tandem avec ma compagne, un trajet semblable en sens inverse, en 3 mois durant l'été 2018: départ de Longueuil, Cantons de l'Est, Bois-Francs, Beauce, Bas-du-Fleuve, tour de la Gaspésie, Côte-Nord de Baie-Comeau à Baie St-Paul, retour via Portneuf, Mauricie, Lanaudière, Laurentides ...
    5,327 kms, du 16 juillet au 26 septembre

    http://www.crazyguyonabike.com/doc/P...tour-du-Quebec
    Dernière modification par Rikimiki ; 13/07/2019 à 02h34.
    Felizecat likes this.

  3. #3
    paulo est déconnecté Membre Senior
    Date d'inscription
    août 2006
    Type de vélo
    Cyclotourisme
    Marque de vélo
    Surly Long Haul Trucker, Brompton M6LR
    Messages
    155

    Par défaut

    Lorsque je sais que je vais coucher en forêt pendant plusieurs jours, j'apporte un bocal anti-ours:
    https://www.mec.ca/fr/product/5017-4...nti-ours-BV450

    Par exemple, il était dans l'une de mes sacoches lorsque je suis allé à Chibougamau:
    L'important c'est le voyage, pas la destination: Le plan nord ou d'un maire Tremblay à un autre

    J'y range mes effets de toilette (dentifrice, brosse à dent, savon, ...) et toute nourriture odorante. Je dépose le tout
    a très bonne distance de ma tente avant de me coucher.

    Ça ajoute un kilo à mon bagage, mais ça me permet de dormir en paix, mes réserves étant protégées des raton-laveurs, souris, écureuils, etc.

    Je ne cuisine ni me lave près de ma tente.

    Pour l'eau, aucun système ne permet d'éliminer tous les dangers. Le livre suivant présente une intéressante analyse des avantages et inconvénients des procédés habituels (dont l'usage d'eau de javel!):
    https://andrewskurka.com/product/ult...al-geographic/

    De mon côté, j'emploie ces comprimés:
    https://www.mec.ca/fr/product/5017-7...cation-d%27eau

    Bonne route!
    Rikimiki likes this.

  4. #4
    Nicollous est déconnecté Membre Junior
    Date d'inscription
    juin 2018
    Messages
    2

    Par défaut

    Merci beaucoup pour vos retours, c'est super appréciés! Concernant les bocaux anti-ours, je les trouve un peu gros aussi. J'opterai donc pour le combo sac étanche et branche d'arbre loin de ma tente. Après, les rongeurs pourront toujours s'amuser à gruger... Pour ce qui est de la filtration de l'eau, lorsque vous parlez de ruisseau et rivière, est-ce que l'on peut y inclure aussi les lacs ? Comme il y a eu, il y a quelques années, des problèmes d'algues, je me demandais si ce n'était pas un poil risqué ? Je souhaitais utiliser les comprimés de la marque Pristine. Sauf erreur de ma part, les ingrédients chimiques sont les mêmes que ceux des aquatabs.

    Dans tous les cas, merci pour vos retours, c'est très apprécié. :-)

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •