PDA

Voir la version complète : Boisbriand-St-Fabien: de retour.



monsieur roussel
27/06/2009, 07h12
J'ai fait un beau voyage. C'était mon premier alors j'ai appris certaines choses.
1. Le vent dans la face c'est plus dur que les côtes.
2. A mon âge, faut que je me ménage en faisant des poses avant d'être fatigué. Et faut manger peu mais souvent avant d'avoir faim, et faut boire avant d'avoir soif.

Jour 1. Boisbriand-Louiseville: 118 k. Facile. Léger vent de face. Assez jolis paysages, assez affreux aussi. `Camping et Marina Louiseville', $29 avec taxes, très ordinaire mais propre. J'ai dormi sous la lumière d'un lampadaire qui percait dans ma tente.

Jour 2. Louiseville-Portneuf. 110 k. environ. Fort vent de face. Debout sur mes pédales parfois, comme si je montais une côte. Ca commence à être beau. Camping Panoramique: Allez pas là. Ils se font appeler 'Bienvenue Cyclistes' mais ils ont juste des terrains 3 services à 45$ avec les taxes. Les toilettes sont déplorables.

Jour 3. Portneuf-Beaumont. 80 kilomètres et quelques. Très fort vent de face. Rafales à 50 k/h. Très beaux paysages. Côtes pas pire dont certaines que j'ai pas été capable de monter. C'est là que j'ai appris comment je dois faire pour que ça soit agréable. Camping Beaumont, 28$. Très correct. Propret. Le restaurant à côté m'a eu l'air très bien, mais j'aurais trouvé un Kraft Dinner très bien, alors.

Jour 4. Beaumont-St-Rock-des-Aulnais. 80 quelques kilomètres. Vent de façe mais bien moins fort. J'ai des jambes en acier maintenant alors je m'en moque. Jolis villages, le fleuve élargit, c'est beau. J'ai le coeur léger. Camping des Aulnais: Numero Uno! 12$ si t'es un cycliste, 16$ si vous êtes deux. Excellent casse-croûte, bel acceuil, assez d'outils pour démonter et remonter un vélo. Propreté: 100%.

Jour 5. St-Rock-Rivière-du-Loup. 80 k environ. Petit vent de face avec accalmies fréquentes. Wow. Le Kamouraska. Voyez vous-même les photos. C'est plat comme ma main. C'est fleuri. Le fleuve est beau les montagnes sont bleues au loin derrière. C'est la journée dont je vais plus me souvenir je pense. Auberge St-Patrice à Rivière-du-Loup. 78$ taxes incluses et avec petit déjeuner champêtre et copieux. J'ai dormi de 8:30 à 6:00 :)

Jour 6. Riv.du.Loup à St-Fabien. 80 k Pas de vent, Ca descend presque tout le temps. Je pense avoir monté 2 côtes en tout où j'ai du changer d'engrenage. La grosse grosse brûme on voyait pas le fleuve. J'ai rencontré un type parti de Lake Placid à pied qui va faire le tour de la péninsule avant de retourner chez-lui toujours à pied. Quand la brûme c'est levée, j'ai vu le Pic Champlain au loin, c'est là qu'était ma destination. Je voyais les derniers jours redéfiler dans ma tête, j'étais comme émotionné parce que le troisième jour j'ai failli abandonner à cause du vent. Je suis tellement content de pas l'avoir fait. Peut-être un petit peu orgeuilleux aussi. Je vais remettre ça un de ces quatres.

Mes coups de coeur:
- Le Chemin du Roy avant Québec.
- La piste cyclable entre St-Rock et Rivière-Ouelle.
- Le Kamouraska.
- Mon Trek 520 et mes pneus Marathon.

Je suis resté juste un soir à St-Fabien chez ma tante Germaine. Mon oncle Raymond est descendu me voir malgré sa grosse journée d'ouvrage. Il a 77 ans et force dans un jour comme j'ai forcé dans 6.
Ma femme et moi on s'ennuyait pas mal et elle était inquiète. Alors je suis revenu hier et il me reste maintenant 3 jours avant de recommencer à travailler mardi. Je vais me la couler douce. J'ai perdu mon petit bedon, je sais pas où, et j'ai des cuisses comme des morceaux de locomotive.

J'ai pris des photos (http://picasaweb.google.ca/monsieur.roussel/BoisbriandAStFabienDeRimouski?feat=directlink)

dan41
27/06/2009, 07h46
Bravo, belle ride et belle photo, quel est le nom de la riviére au niveau très bas avec beaucoups de galets?

Je vois que tu n'as pas été chanceux dans tes choix de site de camping, je me refert a ce guide pour mes choix d'arret, moi j'aime quand c'est rustique, donc les sans ou 1 services.

Guide du Camping au Québec (http://www.campingquebec.com/cdcq/region/cdcqgeo.shtml)

Erick L
27/06/2009, 08h07
Pas chanceux côté vent. Habituellement, on l'a dans le dos tout le long du fleuve.

Comment est la route? J'ai cru comprendre que la Route Verte emprunte souvent des routes à l'intérieur? Est-ce que la 132 a un accotement? Je compte me rendre jusqu'à Matane en août.

Merci pour le p'tit rapport et les photos!

monsieur roussel
27/06/2009, 08h46
Pour la rivière, j'ai oublié le nom.
J'ai pris la 138 jusqu'à Québec et la 132 jusqu'à St-Fabien. Sur 573 kilomètres, si j'ai frappé 30 kilomètres sans accottement c'est beau. Il y a beaucoup de places dans le livre de la route verte, (dernière édition 2008), marqués sans accottement mais en fait il y en a et l'asphalte était pas si neuve que ça. Ou il y a pas d'accottement les automobilistes font attention, j'avais mon drapeau, mon dossard fluorescent et mon rétroviseur collé sur mon casque, ça c'est l'article idéal, je ne pourrais plus m'en passer. Dans le Bas, j'ai pas fait tous les détours de la route verte parce qu'il fallait que je ménage mon genou droit qui avait un petit quelque chose que je voulais pas agraver.
Faites-vous en pas pour le vent, c'est loin d'avoir gâché mon voyage. C'était dur à 52 ans, mais je suis tellement fier de moi ça a pas de bon de sens.
La route verte dit pas de prendre par le village de Notre-Dame-du-Portage avant Rivière-du-Loup. Ca dit de rester sur la 132. Moi c'est un type qui m'a rattrapé avec son vieux bécique qui m'a dit de passer par là. C'est merveilleux.

Une chose qui m'est arrivé dans le Kamouraska, j'arrête pas de penser à ça:
je roulais et j'ai vu haut dans le ciel un grand oiseau de proie. Il est descendu tranquillement jusqu'à moi, très grand et tout brun avec un bec en or. Je pédalais presque plus. Il a roulé à 20-30 pieds de haut devant moi pendant environ une minute. Je voyais le vent dans ses plûmes. J'étais fasciné et exalté. Puis 2 oiseaux noirs à taches oranges sur les ailes ont piqué sur lui comme des taons et l'ont fait s'en aller.
J'ai cherché sur internet et tout ce que je peux voir c'est que c'était un aigle royal juvénile.
J'oublirai jamais ce moment-là.

Erick L
27/06/2009, 09h04
L'aigle royal est plutôt rare. Ça pourrait aussi être un Pygargue à têtre blanche immature. Les buses pattues et à queue rousse sont aussi de grands oiseaux. La dernière est assez commune. Le busard st-martin est grand aussi et vole nonchalament près du sol. Les oiseaux noirs sont des carouges à épaulettes. Ils s'attaquent parfois aux cyclistes. :p

vélocité
27/06/2009, 09h08
Pour la rivière, j'ai oublié le nom.
J'ai pris la 138 jusqu'à Québec et la 132 jusqu'à St-Fabien. Sur 573 kilomètres, si j'ai frappé 30 kilomètres sans accottement c'est beau. Il y a beaucoup de places dans le livre de la route verte, (dernière édition 2008), marqués sans accottement mais en fait il y en a et l'asphalte était pas si neuve que ça. Ou il y a pas d'accottement les automobilistes font attention, j'avais mon drapeau, mon dossard fluorescent et mon rétroviseur collé sur mon casque, ça c'est l'article idéal, je ne pourrais plus m'en passer. Dans le Bas, j'ai pas fait tous les détours de la route verte parce qu'il fallait que je ménage mon genou droit qui avait un petit quelque chose que je voulais pas agraver.
Faites-vous en pas pour le vent, c'est loin d'avoir gâché mon voyage. C'était dur à 52 ans, mais je suis tellement fier de moi ça a pas de bon de sens.
La route verte dit pas de prendre par le village de Notre-Dame-du-Portage avant Rivière-du-Loup. Ca dit de rester sur la 132. Moi c'est un type qui m'a rattrapé avec son vieux bécique qui m'a dit de passer par là. C'est merveilleux.

Une chose qui m'est arrivé dans le Kamouraska, j'arrête pas de penser à ça:
je roulais et j'ai vu haut dans le ciel un grand oiseau de proie. Il est descendu tranquillement jusqu'à moi, très grand et tout brun avec un bec en or. Je pédalais presque plus. Il a roulé à 20-30 pieds de haut devant moi pendant environ une minute. Je voyais le vent dans ses plûmes. J'étais fasciné et exalté. Puis 2 oiseaux noirs à taches oranges sur les ailes ont piqué sur lui comme des taons et l'ont fait s'en aller.
J'ai cherché sur internet et tout ce que je peux voir c'est que c'était un aigle royal juvénile.
J'oublirai jamais ce moment-là.



Chanceux qui comme Ulysse à fait un beau voyage!!!!
Il y de quoi en parler jusqu'à la fin des temps sans jamais te répéter parce qu'il y aura toujours le petit détail revennant à la mémoire qui s'ajoute au récit.


Pour les 2 oiseaux noirs je pense que ce sont des ''Carouges à épaulettes''. Pas très acceuillants ces oiseaux. Je me suis déjà fait picossé le casque parce que je roulais dans la zone de nidification de madame carouge:p

vélocité
27/06/2009, 09h10
Hi hi!! ErickL.. le temps de rédiger mon message et tu confirmes ce que je dis des carouges à épaulettes.

tilley
27/06/2009, 09h13
... Je me suis déjà fait picossé le casque parce que je roulais dans la zone de nidification de madame carouge:p
- c'est pas parce que t'as pas lave tes cheveux depuis une semaine qu'ils prenaient pour leur nid ???
:D:D:D

monsieur roussel
27/06/2009, 09h22
L'oiseau était complètement brun comme l'intérieur d'une écale de noisette. Pas une tache d'une autre couleur. Je dirais 3 pieds et demi d'envergure. le bec était or et les yeux noirs. Dans le cou il était comme un petit peu ébouriffé.
J'ai un carouge à épaulettes qui m'a `attaqué' aussi en criant comme un perdu. Mais il est pas allé jusqu'à me picosser le casque. Il font leurs nids dans les fossés.

tilley
27/06/2009, 09h53
Beau recit M.Roussel. Belles prises de vue. Jacques Roussel avec les noms de ses epouses officielles graves a l'endroit de la plaque souvenir. Et les noms de ses blondes sont-ils aussi graves a l'envers de celle-ci ? ;);)

vélocité
27/06/2009, 11h31
- c'est pas parce que t'as pas lave tes cheveux depuis une semaine qu'ils prenaient pour leur nid ???
:D:D

Si j'avais les cheveux jaune paille, ça pourrait être une hypothèse:p:D

zoro
28/06/2009, 13h07
T'es vraiment pas chanceux de t'avoir tapé autant de vent de face. Normalement, tu allais dans la direction des vents dominants. Ça eu l'air super comme voyage!!

monsieur roussel
29/06/2009, 12h58
Erick L.
Tu avais raison. J'ai vu un dessin et c'était sûrement un Pygargue à tête blanche immature.
L'émotion que j'avais, puisque j'étais seul sur la route, c'est que l'oiseau est descendu me voir moi, comme pour me saluer. Le fait qu'il a volé devant moi pendant une minute et que j'ai pu le regarder de si près j'ai été vraiment privilégié.
C'était la fin de l'après-midi, tout était vert et bleu, les champs à droite le fleuve et les montages à gauche, et cet oiseau-là juste pour moi...

Marcopolo2001
01/07/2009, 21h14
Très beau récit Monsieur Roussel. C'est agréable de lire les récits de nos voyageurs. Je vous souhaite d'autres voyages. Les photos sont magnifiques.