PDA

Voir la version complète : Montreal - Gaspe a velo!!



laurenzio
10/04/2008, 19h58
bonjour! je voudrais faire le voyage Montréal-Gaspé cet été
seulement... jaimerais savoir combien de temp ca peut prendre aproximativement en considérant que je ne suis pas une pro ! :rolleyes:
si quelqu'un a déja fait le parcours des petits conseils seraient bien utiles!
ah oui aussi, je me demandais, question sécurité, puisque je suis une fille et je ferai probablement le voyage solo, si il y pourrait y avoir des problemes (jai l'intention de faire du camping sauvage).
merci!!

paulo
10/04/2008, 20h36
Pour la durée, ça dépend vraiment de chacun. En se levant tôt, et avec un peu de vent dans le dos, il est raisonnable de parcourir 100 km par jour. Tu peux donc compter 10 jours. À ce rythme, tu as un peu de temps pour discutter avec les gens, visiter et te permettre de la bière à tous les soirs.

Quant au camping sauvage, c'est très possible. Une petite tente discrète, de l'huile à mouche (essentiel), un filet pour la tête (ça évite de s'enduire le visage) et surtout, un peu de débrouillardise. J'ai couché derrière des môtels abandonnés, un site pour la neige usée, des parcs (en demandant l'autorisation), des terrains vagues, sur des terrains privés (avec l'accord des propriétaires), etc. Évite les haltes routières. On y dort très mal en raison du bruit constant. Idem pour les endroits qui te sembleront "la place où les jeunes du coin viennent boire/fumer/...".

Sinon, prévoit quand même des sous pour le camping de Gaspé et peut-être un môtel ou un B&B. Après deux ou trois jours de pluie, ça peut devenir une question de santé mentale.

Le compte-rendu de mon voyage à Gaspé de 2006 (photos, conseils, etc.):
L'important c'est le voyage, pas la destination: août 2006 (http://voyagevelopaulo.blogspot.com/2006_08_01_archive.html)

Erick L
17/04/2008, 12h03
Côté parcours, rends-toi à Québec par la 138/chemin du Roy/Route Verte #5. Ensuite, c'est le traversier vers Lévis et la route Verte continue sur la rive sud. Je ne connais pas la route exacte mais c'est assez facile à suivre. Plus loin en Gaspésie, la Route Verte emprunte la vallée de la Matapédia et la Baie-des-Chaleurs. Je ne connais pas cette route non-plus. Il n'y a pas de Route Verte sur le côté nord de la Gaspésie mais c'est superbe. À partir de Ste-Anne-des-Monts, y'a un accotement large. Les côtes commencent à Manche d'Épée. C'est difficile mais ça vaut la peine. Procure toi la carte mapart "Bas St-Laurent - Gaspésie".

Une autre option à partir de Québec est de passer par Charlevoix jusqu'au traversier de St-Siméon (ou même Forestville). C'est très difficile. Beaucoup de côtes à pic et parfois assez longues. À Ste-Anne-de-Beaupré, je te conseille de prendre la route 360: Google Maps (http://tinyurl.com/67k85z) et la 362 à entre Baie-St-Paul et La Malbaie.

Michel Gagnon
17/04/2008, 16h07
Si par hasard tu faisais l'aller-retour, je te suggérerais d'emprunter la rive-sud entre Québec et Rivière-du-Loup, puis de revenir par la Côte-Nord. Le vent de Montmagny est vraiment un vent dominant que l'on a tout avantage à voir comme allié plutôt que comme adversaire.

Selon le type de vélo que tu as, il pourrait être intéressant de remplacer le petit plateau par un plus petit. Bref, parcourre quelques côtes abruptes avant ton voyage pour t'en assurer. Il y en a quelques-unes dans le bout de Morin Heights, Lac-des-Seize-Îles, Brébeuf, notamment sur la route 364 et les routes non numérotées.

Côté route, j'avais déjà fait quelques recommandations sur la vallée de la Matapédia dans un message sur le cyclotourisme au Nouveau-Brunswick, je crois.

Quant à la sécurité, j'ai l'impression que les mêmes règles qui s'appliquent qu'en ville. Je ne recommanderais peut-être pas de coucher derrière un bar le vendredi soir, mais on me dit qu'il est plus facile d'obtenir l'hospitalité dans un garage ou dans une grange lorsqu'on est une femme.

Sur crazyguyonabike.com: Bicycle Touring: A place for bicycle tourists and their journals (http://crazyguyonabike.com), quelques individus, dont M. Stokell ont formulé de bonnes recommandations sur le camping sauvage (stealth camping). Essentiellement, lorsque j'en faisais, je parcourais souvent les derniers kilomètres au coucher du soleil, de façon à ne pas trop montrer ma tente. J'avoue cependant qu'avec les enfants, le camping de ces dernières années se fait plutôt de façon commerciale, car il faut arrêter plus à bonne heure.

P.S. Le 10 jours de Paulo est un estimé pour aller seulement. Double pour l'aller-retour... ou planifie un train entre Gaspé et Montréal.